Revue de presse du mardi 19 juin 2018

share on:

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi :

*Le Matin. :

– Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmaa, Présidente de la Fondation Lalla Asmae pour Enfants et Jeunes Sourds, a présidé, lundi à Rabat, la cérémonie de fin d’année scolaire 2017-2018 de la Fondation. Dans une allocution à cette occasion, le directeur de la Fondation, Adil Benzakour, a indiqué que l’institution dispense, depuis 50 ans, un enseignement spécialisé basé sur le programme du cycle primaire et secondaire de l’éducation nationale, rappelant l’accompagnement technique des plus avancés dont bénéficient les élèves de la Fondation, notamment grâce aux prothèses auditives numériques, les implants cochléaires et les systèmes électroniques de transmission qui facilitent leur intégration et leur sortie de l’isolement. Dans ce sens, Benzakour a souligné que 40 enfants ont bénéficié de ces prothèses auditives grâce au soutien de la Fondation OCP.

– Les défis multidimensionnels auxquels fait face l’Afrique, qu’il s’agisse de la persistance des conflits, la multiplication des acteurs non étatiques, du terrorisme, de la migration ou encore des changements climatiques, doivent être traités en profondeur, a souligné, lundi à Rabat, Youssef Amrani, chargé de mission au Cabinet Royal. Amrani, qui présidait un panel intitulé « Le maintien de la paix en Afrique : tendances et défis », dans le cadre de la conférence organisée par « l’African Peace and Security Annual Conference » (APSACO), aux côtés de l’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, et de l’ancien chef de la diplomatie tchadienne et envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Mali, Mahamet Saleh, a affirmé que « la prise de conscience par les pays africains des défis majeurs liés aux crises, à la sécurité et au développement, a permis de substituer le principe de non-indifférence au principe de non-ingérence ».

*Libération. :

– Selon les derniers chiffres publiés par le Haut-Commissariat au plan (HCP), l’indice de production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 3% au cours du premier trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017. Cette évolution résulte notamment de la hausse de l’indice de la production des « industries chimiques » de 6,4%, de celui des « industries alimentaires » de 5,7%, de celui de l' »industrie automobile » de 14,6%, de celui des « articles d’habillement et fourrures » de 2,9%, de celui des « produits métalliques » de 9,8% et de celui des « autres matériels de transport » de 18,7%. – Les Journées de l’Organisation de coopération et du développement économiques (OCDE) au Maroc seront organisées du 9 au 13 juillet prochain à Rabat. Elles seront marquées par l’organisation d’une série d’évènements visant à présenter les projets de coopération et les réalisations concrètes développées dans le cadre du Programme-pays Maroc-OCDE, apprend-on auprès de l’Organisation. Ces séminaires, organisés en partenariat avec des départements ministériels marocains, permettront de tirer un bilan de trois années de coopération particulièrement riches marquées par la réalisation de 16 projets de coopération techniques, notamment dans les domaines de l’intégrité et de la lutte contre la corruption, la gouvernance numérique, le dialogue territorial, les échanges en valeur ajoutée dans la production des biens et des services ou encore l’évaluation du système d’éducation.

*Al Bayane. :

– Le Think Tank marocain OCP Policy Center organise, les 18 et 19 juin à Rabat, la 2éme édition de la conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique (APSACO), sous le thème « les opérations de maintien de la paix en Afrique: réalités et défis ». Cette conférence constitue une occasion de se pencher sur de nombreuses questions telles l’évolution des opérations de maintien de paix sur le terrain depuis le processus de réformes entamé par l’ONU ces dernières décennies, les leçons à tirer de ces expériences et les moyens permettant aux pays de l’Union africaine d’accéder à l’autonomie quant à la gestion du maintien de la paix sur le continent, indique un communiqué de l’OCP Policy Center.

– Le développement des industries culturelles et créatives au centre de la première rencontre de coordination, tenue récemment entre le ministère et Fédération des Industries Culturelles et Créatives (FICC) relevant de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM). Présidée par le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laaraj, cette réunion a porté sur les moyens de mettre en place un partenariat visant à développer un modèle socio-économique durable afin de développer les industries culturelles et créatives, indique un communiqué du ministère. Il s’agit également d’unifier les visions dans la perspective d’élaborer une stratégie intégrée de développement culturelle à même de créer de la richesse et de l’emploi et rassembler les secteurs public et privé, tout en s’ouvrant sur les initiatives des différents intervenants de ce domaine (particuliers et organisations), fait savoir le communiqué.

*L’Economiste. :

– L’accroissement continu des achats des biens d’équipement à l’étranger renvoi au maintien de l’investissement dans les entreprises. Par contre, le creusement du déficit commercial s’est aggravé de 10,7% à fin mai s’établissant ainsi à 85,2 milliards de DH. Les exportations ont certes augmenté mais à un rythme moins important que celui de importation. Les recettes touristiques et celles des MRE aussi.

– Les troubles et difficultés d’apprentissage chez les enfants sont divers et surtout plus courent qu’on le penserait. Depuis 2010, l’association marocaine des troubles et difficultés d’apprentissage (AMTDA) a dépisté des milliers d’’enfants à Casablanca. « Le trouble est spécifique et structurel. C’est une déviation du développement. Tandis que la difficulté est un petit décalage dans le temps qui peut se rattraper rapidement », explique Sara Zarkik, présidente de l’Association marocaine des orthophonistes, section Casablanca et régions. Les élèves non accompagnés finissent par abandonner l’école. D’où l’importance de la sensibilisation et de la formation des enseignants, dont la majorité en ignore même l’existence.

*Aujourd’hui le Maroc. :

– Les éléments de la douane au point de passage de Bab Sebta ont mis en échec, lors du weekend dernier, une tentative de sortie illégale de devises estimées à plus d’un demi million de dirhams. Les douaniers ont avorté, durant la nuit de samedi au dimanche, cette tentative de trafic de devises qui porte sur une somme de 170.000 dirhams émiratis, soit l’équivalent de 437.000 dirhams marocains, en plus de 11.000 euros (environ 104.000 dirhams) en possession d’un étranger qui s’apprêtait à quitter le territoire national sans respecter les procédures juridiques en vigueur et sans une autorisation préalable auprès des institutions financières compétentes.

– La ville de Sefrou abritera du 28 juin au 1er juillet prochain la 98ème édition du festival des cerises, un événement classé patrimoine immatériel de l’humanité depuis 2012 par l’UNESCO. Initiée par la fondation « Karaze » en partenariat avec la commune urbaine de Sefrou, cette manifestation annuelle, devenue un rendez-vous incontournable pour les visiteurs de la région, vise à renforcer l’animation culturelle de la ville et à préserver le patrimoine immatériel local. Considéré comme le doyen des festivals du Maroc, ce rendez-vous culturel prévoit une panoplie d’activités, des soirées artistiques et des compétitions sportives, outre des conférences et des tables rondes animées par de nombreux chercheurs et universitaires.

*L’Opinion

– Le Fonds d’appui à la cohésion sociale dispose de ressources financières suffisantes tirées du budget de l’Etat et n’est pas menacé de faillite, a indiqué, récemment à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Les recettes de ce fonds dépassent actuellement les 17 milliards de dirhams (MMDH), tandis que ses dépenses se chiffrent à quelque 2 MMDH contre 9,3 MMDH au titre de l’année écoulée, a précisé El Khalfi lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement. Il a également fait savoir que la réforme de la caisse de compensation a permis d’économiser et de mobiliser des moyens financiers considérables au niveau économique et social, rappelant qu’avant la mise en œuvre de cette réforme en 2013, la caisse de compensation a été financée par des recettes exceptionnelles.

– Le 12è Symposium mondial du groupe de recherche et d’études sur les Musiques de la Méditerranée, est organisé du 18 au 23 juin courant, indique un communiqué de l’Association Essaouira-Mogador. D’une ampleur sans précédent, ce symposium prévu pour la première fois en Afrique du Nord, verra la participation de près d’une centaine de chercheurs et académiciens, en provenance des Etats-Unis, d’Europe et de toute la Méditerranée, précise-t-on de même source. Ce conclave bénéficie de l’encadrement et du soutien scientifique de l’Université Columbia de New-York ainsi que du Conseil international des musiques traditionnelles (ICTM) basé à Londres.

*Akhbar Alyaoum. :

– Les performances du secteur touristique ont été encourageantes durant les quatre premier mois de l’année en cours, par rapport à la même période de l’année dernière. Environ 3,4 millions de touristes ont visité le Maroc durant cette période, en hausse de 12% par rapport à 2017. S’agissant du nombre de nuitées dans les établissements d’hébergement touristiques classés, il a enregistré une hausse de 5% en avril 2018. Les villes de Marrakech et d’Agadir représentent à elles seules 61% du total des nuitées. *Al Massae. :

– Sur les 7.049.000 enfants âgés de 7 à 17 ans au Maroc, 247.000 exercent un travail, ressort-il de l’enquête nationale sur l’emploi du Haut-commissariat au Plan (HCP). Quelque 162.000 de ces enfants exercent un travail dangereux, ce qui correspond à un taux d’incidence de 2,3%, précise le HCP. Les enfants astreints à ce type de travail sont à 76,3% ruraux, 81% masculins et à 73% âgés de 15 à 17 ans.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

– L’Agence française de développement (AFD) et la société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) ont signé, récemment, une convention de financement portant sur un prêt de 10 millions d’euros dédié aux opérations intégrées à vocation sociale. Après un premier concours de 20 millions d’euros octroyés en 2014, l’AFD confirme son soutien à la station Taghazout Bay en lui octroyant un nouveau prêt de 10 millions d’euros, indiquent, jeudi, les deux partenaires dans un communiqué conjoint. Ce nouveau partenariat, en plus de son apport financier, vient sceller la dimension sociale du projet Taghazout Bay sur la base des standards environnementaux et sociaux de l’AFD, relèvent-ils.

*Al Alam. :

– La production céréalière devrait dépasser 100 millions quintaux au cours de l’actuelle saison agricole, a indiqué, récemment le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch. Répondant à une question centrale à la Chambre des conseillers, sur « l’actuelle saison agricole », Akhannouch a précisé que la production prévisionnelle des 3 céréales principales est estimée à 48,1 millions quintaux de blé tendre, 22,8 millions quintaux de blé dur, et 27,3 millions quintaux d’orge.

*Rissalat Al Oumma. :

La Cité ocre abrite le 22 juin courant la 3è Conférence des ministres francophones de l’enseignement supérieur sous le thème « le financement du numérique dans l’espace universitaire francophone ». Cette conférence, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est organisée à l’initiative du Royaume du Maroc, avec le soutien de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et de l’Agence universitaire francophone (AUF), dans le cadre de la 3è édition de l’Initiative pour le Développement du Numérique dans l’Espace Universitaire Francophone (IDNEUF). Cette rencontre sera l’occasion pour évaluer le degré de mise en œuvre des décisions et recommandations prises lors des éditions de Paris (5 juin 2015) et de Bamako (17 juin 2016) et d’élargir le champ de réflexion aux mécanismes susceptibles de financer le développement numérique dans l’espace universitaire francophone.

*Bayane Alyaoum. : – Les retenues des neuf barrages relevant du ressort territorial de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos ont atteint les 868,25 millions de m3 au 18 juin, contre 648,4 millions de m3 durant la même période une année auparavant. Selon un rapport du secrétariat d’État chargé de l’Eau sur la situation quotidienne des barrages, le barrage Oued El Makhazine (province de Larache), le plus grand de la région, a atteint un taux de remplissage de 91,9%, contre 65,8% en glissement annuel (613,1 millions de m3 contre 442,5 millions de m3), alors que les retenues du barrage du 9 avril 1947 (préfecture de Tanger-Assilah) ont atteint 144 millions m3, soit un taux de remplissage de 48%, contre 139 millions m3 une année auparavant (46,3%).

*Akhir Saa. :

– Le directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame, a affirmé que « depuis la création du BCIJ, nous avons démantelé 21 cellules terroristes en 2015, 19 en 2016, 9 en 2017 et 4 pour le moment (au 25 avril) en 2018 », soulignant que le Maroc a adopté sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, depuis les attentats de Casablanca, une politique sécuritaire anticipative. Dans un entretien publié par l’hebdomadaire français Valeurs actuelles qui a consacré dans sa dernière livraison un reportage à la lutte contre le terrorisme au Maroc, Khiame a relevé également qu’il a fallu aussi lutter contre la précarité et la pauvreté, le meilleur terreau de l’État islamique, rappelant que depuis 2015, 815 terroristes ont été interpellés et remis à la justice.

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.