Les marocains et les nouveaux prophètes

share on:

Je remarque souvent des personnes se montrant religieuses grâce à leur apparence  ( le port d’une robe blanche, une barbe) et subitement, ils prennent la parole en imposant le silence aux invités, et prêchent sans relâche, comme s’ils étaient de nouveaux messagers de Dieu, envoyés pour sauver la population déroutée !

Je me demande de quel droit ils violent la liberté des invités et des proches qui discutent entre eux, et leur imposent leur discours ?.

Voici donc mon analyse sur ce phénomène marocain, « les nouveaux prophètes » :

  • 1. Le silence des intellectuels

Ils se taisent devant ces nouveaux messagers et les écoutent malgré eux, tout étant incapables de refuser cette violation de leur liberté. En réalité, ils ont peur d’être accusés de mécréants et d’athées, sachant que la parole de Dieu est au dessus de tout. Seulement, ce n’est pas Dieu qui converse avec eux !

Malheureusement l’éducation marocaine n’enseigne pas la confiance en soi et l’esprit critique, afin de s’exprimer en toute liberté même si les avis personnels sont en oppositions avec le prêche religieux.

Ces nouveaux messagers ne disposant même pas de baccalauréat, ont saisi le point faible du marocain et  s’imposent en étant plus savants et les plus pieux de qui que ce soit.

La religion considérée comme une science

L’éducation marocaine a ancré dans les esprits que la religion est une science ayants ses savants (oulémas) qui ne doivent en aucun cas être protestés ! Ainsi, ces prêcheurs considèrent que leur savoir est au-dessus du savoir du juge, de l’avocat, de l’ingénieur, alors que le plus souvent, leur niveau d’études est très médiocre.

La religion a pour rôle de transformer l’individu en un « homme civilisé doué de raison » qui sert sa société et son pays sans chercher un quelconque profit !

  • 2. Le cliché du savant religieux (além)

Il est ancré chez le marocain que le savant religieux est celui qui porte une barbe, un tampon sur le front (signe de trop de prosternation), une robe blanche et lorsqu’il ouvre sa bouche, c’est uniquement pour prêcher la parole de Dieu!

Ce cliché bien ancré dans les esprits, est responsable du silence même de l’intellectuel devant ces nouveaux messagers qui profitent de ces convictions pour s’imposer et prêcher.

  • 3. Ressemblance de ces nouveaux messagers avec les prêtres

Ces nouveaux prophètes ressemblent aux prêtres, ils portent aussi une robe ecclésiastique mais blanche, ils font de leurs prêches un métier et de la parole de Dieu une propriété exclusive. Ils ont bâti une église virtuelle dans les esprits des marocains.

  • 4. L’ignorance à l’origine de ce phénomène

Dans le passé lointain, les écoles faisaient défauts et l’ignorance régnait. Il existait alors une poignée de prêcheurs pour jouer le trait d’union entre Dieu et la population. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, quiconque veut connaitre toutes les sciences, peut apprendre grâce à un simple clic sur un clavier !

Le véritable intellectuel est modeste et n’a nul besoin de prouver qu’il a du savoir. Par contre, l’ignorant cherche à prouver ce qu’il ne possède pas ! Ainsi, il a fallu à ces nouveaux prophètes, d’apprendre quelques paroles de Dieu, quelques histoires magiques, de porter une robe blanche,  du musc, d’entretenir une barbe, tout en rajoutant ses propres recherches issues de son ignorance. Ainsi, ils font taire la société et même les universitaires !

Docteur Jaouad MABROUKI, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.