Une parodie de la chanson «Toy» de Netta Barzilai, la gagnante israélienne de l’Eurovision, par une humoriste néerlandaise a suscité l’ire d’Israël, qui dénonce des clichés antisémites. Le texte évoque notamment les récentes violences à Gaza.

«Regardez comme c’est beau, je lance des bombes, Israël gagne à nouveau, il y a déjà 70 ans que la fête a commencé» : la très politique parodie de Sanne Wallis de Vries, diffusée le 20 mai sur la chaîne publique néerlandaise BNNVARA, n’a pas fait rire tout le monde. Ce détournement de la chanson «Toy», de la gagnante israélienne de l’Eurovision Netta Barzilai, a même provoqué la colère des autorités israéliennes, quelques jours après les violences meurtrières qui se sont produites dans bande de Gaza.

En images de fond défilant sur un écran derrière l’humoriste néerlandaise, affublée d’une tenue rappelant celle de Netta Barzilai, des scènes de Palestiniens manifestant contre le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Au moins 60 personnes avaient été tuées lors de cette manifestation et plus de 2 000 blessées par des tirs israéliens.

«Si la fête retombe, assurez-vous de parier sur les ambassades, avec votre ka-ching, ka-ching et votre ping-a-ping, avec vos dollars et votre argent, avec ton ka-ching, ka-ching, ka-ching», chante notamment l’artiste néerlandaise.

https://www.youtube.com/watch?v=VmvX-rlGwkg

Lire plus…

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.