La petite fille de Bob Marley victime d’une dénonciation raciste alors qu’elle louait un Airbnb

share on:

Triste moment. Alors qu’elle louait un Airbnb avec deux collègues et son assistante le 30 avril dernier, la réalisatrice Donisha Prendergast, petite fille de Bob Marley, a été interpellée par la police. Alors qu’ils étaient en train de quitter les lieux et de charger leurs affaires dans la voiture, le petit groupe a vu arriver vers lui six officiers de police. Au dessus d’eux, un hélicoptère était en train de survoler la scène. On les informe alors qu’une voisine assure avoir vu « trois personnes noires en train de cambrioler une maison ».

Seuls sont accusés Donisha Prendergast, Kelly Fyffe-Marshall et Komi-Oluwa Olafimihan, qui sont noirs : la voisine en question n’a pas mentionné que l’assistante de la jeune femme, elle, est blanche. S’en suit une arrestation de 45 minutes pendant laquelle la police leur demande de justifier leur présence dans cette maison, qui n’est habituellement pas louée. Pour Donisha Prendergast, leur faute a été d’être « noirs dans un quartier blanc ». La jeune femme a dû appeler la personne qui lui louait cette résidence de Los Angeles pour justifier de sa présence sur les lieux.

La petite fille de Bob Marley envisage de poursuivre en justice le département de police, et s’estime victime de discrimination. « Je suis triste et agacée de voir que la peur prend le dessus dans le travail de service et de protection que font les policiers, au point que le protocole prend le pas sur leur discernement. Beaucoup ont souffert et beaucoup sont morts dans ce genre de situations », explique-t-elle sur son compte Instagram. Elle a notamment insisté que le fait d’être un personnage public lui a évité bien des problèmes. Le département de police quant à lui, déclare n’avoir fait que suivre le protocole.

Source: Closer

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.