Actualité – Le boycott risque de faire éclater la coalition gouvernementale

share on:

La campagne de boycott a atteint la coalition gouvernementale et menace de porter un coup à son unité après qu’un responsable du Rassemblement national des indépendants (RNI) ait appelé le chef de l’exécutif Saad Eddine El Othmani à présenter sa démission.

« Ou bien le gouvernement, qui a enflammé les prix, soit au niveau ou qu’il quitte le pays, et il y a qui pourrait diriger le pays », a dit le coordinateur régional du RNI à Rabat Abdelkader Tatou cité par le quotidien Almassae.

La même source a souligné que Tatou a accusé, lors d’une rencontre du RNI, le Parti justice et développement (PJD) d’entrainer le pays vers l’inconnu.

« Nous sommes face à un parti (PJD) qui est au pouvoir et se comporte de manière enfantine, par conséquent où va le pays avec des gens égoïstes ne cherchant que leurs intérêts », a-t-il affirmé.

Le journal a estimé que la campagne de boycott a porté un coup douloureux à l’ambition du RNI, exprimée de manière précoce, de constituer une alternative, ce qui explique les propos de Tatou accusant le PJD d’être derrière la campagne visant le leader du parti de la colombe, Aziz Akhannouch.

Article19.ma

share on:

Leave a Response