Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a évoqué à nouveau la question des menaces qui le visent, sans nommer leurs  auteurs, en signalant que le chemin qu’il a choisi est difficile.
Au cours d’un meeting  du parti tenu à Errachidia  le 15 mars, Benkirane a déclaré : »j’ai choisi le chemin difficile, et les gens ont commencé à m’intercepter, mais Sidna est avec moi, et il a demandé au ministre de l’intérieur de me désigner quatre accompagnateurs ».
Il est à signaler que Benkirane avait déjà évoqué le sujet des menaces, il y a quelques jours à Agadir, en disant lors d’une rencontre : »il yen a qui nous menacent, et nous savons lire les messages, mais nous ne voulons pas dévoiler les choses. Si Baha est mort, nous sommes prêts à mourir pour l’amour de dieu ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.