Nabi Tajima qui était âgée de 117 ans et considérée comme la doyenne de l’humanité s’est éteinte samedi dans son lit d’hôpital à Kagoshima, au Japon.

Elle avait plus de 160 descendants dont un arrière-arrière-arrière-petit enfant, selon les médias japonais.

Elle avait été reconnue doyenne de l’humanité, il y a sept mois, au lendemain du décès de la Jamaïcaine, Violet Brown. Née au début du siècle dernier soit le 4 août 1900.

« Elle aimait encore beaucoup la musique », en particulier le « shimauta », un chant local qui célèbre la longévité, relate le journal à grand tirage Asahi Shimbun.

Par ailleurs, le nouveau doyen de l’humanité serait également japonais, affirme-ton. Un groupe de recherches de gérontologie, basé au États-Unis, a d’ores et déjà identifié la nouvelle doyenne en la personne de Chiyo Yoshida, une Japonaise, âgée de 116 ans.

Masazo Nonaka a 112 ans et vit dans le Nord de l’archipel. Le livre Guinness des records l’avait officiellement reconnu doyen, il y a une quinzaine de jours et projetait de reconnaître Nabi Tajima, très prochainement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.