People – « Mon slip sur ma tête » ou la fièvre du sexe qui s’empare de la gente féminine marocaine sur Facebook

share on:

Une vague de « fièvre sexuelle », comme l’ont décrit plusieurs commentaires, a envahi les réseaux sociaux au Maroc au cours des derniers jours après qu’un groupe de femmes aient lancé une campagne baptisée « mon slip sur ma tête » en prenant des photos de sous-vêtements posés sur la tête, photos qu’elles partagent notamment sur Facebook.

La vague « mon slip sur ma tête » n’est pas le seul phénomène ayant envahi Facebook, des vidéos montrant des femmes nues dans les bains populaires ont également fait leur apparition, selon le site Hespress.

Ces photos et vidéos de plus en plus nombreuses sur les réseaux sociaux ont crée une véritable psychose parmi les femmes à cause de la facilité qu’offrent les téléphones portables pour prendre des images en toute circonstance et dans toutes les postures.

Une vidéo a récemment fait scandale sur les réseaux sociaux en montrant à visage découvert une Marocaine résidente en Italie en plein ébats sexuels avec un jeune. Cette vidéo a provoqué de nombreux critiques et commentaires ironiques de la part des internautes.

Docteur Amal Chabbach, une psychologue et sexologue, a indiqué à Hespress que ces vagues relèvent des pathologies psychiques qui touchent la société et leurs symptômes se manifestent par le désir de voir et de photographier le corps nu ou le désir de voir les gens nus. Il s’agit pour elle d’un comportement maladif qui n’a rien de divertissant.

Selon Chabbach, la société marocaine a perdu ses valeurs éducatives et ne peut être sauvée que par des mesures juridiques fortes et dissuasives, d’autant plus que la tentation matérielle joue un grand rôle dans la diffusion de ces initiatives qui cherchent le « buzz » sur les réseaux sociaux pour réaliser des gains pécuniaires.

Elle a, en outre, qualifié de triste et de pervers ces postes sur les réseaux sociaux, déplorant la perte des notions de respect de l’intégrité d’autrui au sein de la société. Et d’appeler l’ensemble des intervenants à sauver de la dérive les valeurs, la famille et les principes de l’éducation marocaine, ajoute Hespress.

Article19.ma

share on:

Leave a Response