KIOSK – AON vient d’évaluer « les risques politiques et terroristes » au Maroc, selon L’Economiste

share on:

Le Maroc reste exposé à un risque politique « modéré », indique le gestionnaire de risques et courtier en assurance AON dans son nouveau rapport « Global Terrorism and Political Risk Maps ». Le Royaume est le pays le mieux noté en Afrique du Nord et parmi les pays arabes, en compagnie de l’Arabie saoudite et Oman.

Le risque d’y faire des affaires est « modéré » et le pays reste « plus favorable aux entreprises » que ses pairs régionaux, précise AON. Ce dernier ajoute que le risque de non-paiement des emprunts souverains est « moyen-élevé », car le pays « a plus d’options politiques à sa disposition » que ses voisins.

Concernant le risque terroriste, AON estime qu’il reste « modéré », même si la menace envers les étrangers augmente depuis 2015. Il existe un risque « sous-jacent » de manifestations sociales et spontanées.

Globalement, les risques de violence politique ont augmenté en 2017 du fait des tensions géopolitiques, de l’affaiblissement de la gouvernance et des répercussions des conflits chroniques. Le nombre d’attentats terroristes dans les pays occidentaux a également doublé par rapport en 2016, passant de 96 à 204 attentats.

Source: L’Economiste

Article19.ma

share on:

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.