Les ressortissants marocains étaient les principaux récipiendaires de la nationalité d’un Etat membre de l’Union européenne (UE) en 2016, avec un total de 101.300 bénéficiaires, selon des données publiées lundi par Eurostat.

Près de 89% de ces récipiendaires ont obtenu la nationalité espagnole (36,5%), italienne (34,8%) ou française (17,5%), précise l’office statistique de l’UE dans un communiqué.

Les ressortissants marocains étaient les premiers bénéficiaires de la nationalité espagnole (24,5%), française (14,9%) et belge (12,5%).

Ils représentaient 10,2% de l’ensemble des récipiendaires des nationalités octroyées par les Etats membres de l’UE en 2016.

Derrière les Marocains, ce sont les Albanais qui arrivent deuxièmes (67.500 personnes, dont 97% ont acquis la nationalité italienne ou grecque), suivis des Indiens (41.700 personnes, dont près 60% ont obtenu la nationalité britannique) et des Pakistanais (32.900 personnes, dont plus de la moitié a acquis la nationalité britannique).

En 2016, quelque 995.000 personnes ont acquis au total la nationalité d’un Etat membre de l’UE, un chiffre en hausse par rapport à 2015 (où il s’établissait à 841.000) et à 2014 (889.000). Parmi ces personnes, 12% étaient auparavant citoyens d’un autre État membre de l’UE, la majorité étant des ressortissants de pays tiers ou des apatrides

Les Roumains (29.700 personnes) ainsi que les Polonais (19.800) constituaient les deux plus grands groupes de citoyens de l’UE ayant obtenu la nationalité d’un autre État membre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.