Le Club de l’Afrique Atlantique, une initiative du Forum de Crans Montana, a été créé vendredi à Dakhla, pour contribuer à l’intégration mondiale du continent africain.

L’annonce a été faite samedi par les organisateurs du forum. Le Club, dédié au développement et à la coopération des Etats de la façade atlantique de l’Afrique, a pour objectif de réunir les principaux acteurs du monde des affaires, de la politique et des finances.

La première session plénière du Club se tiendra à Bruxelles le 13 juin 2015, à l’occasion de la réunion annuelle du Forum de Crans Montana.

Développer la coopération régionale

Les sessions du Club porteront notamment sur la coopération régionale en matière d’énergies renouvelables, corridors de transport, réseaux d’éducation, santé publique et lutte contre les épidémies, technologies de la communication, sécurité alimentaire, gestion et valorisation des ressources naturelles, promotion touristique et systèmes bancaires et financiers.

Grâce au Club de l’Afrique Atlantique, les décideurs africains s’impliquent dans le développement économique et social de leurs pays en approfondissant la coopération régionale de la façade atlantique de l’Afrique et en s’ouvrant à la coopération mondiale, précisent les initiateurs du projet.

Les Etats africains de la façade atlantique représentent en effet 46 % de la population africaine, concentrent 55 % du PIB africain et réalisent 57 % du commerce continental.

Le Club de l’Afrique Atlantique est l’appui opérationnel indispensable aux politiques mises en œuvre par et entre les Etats africains riverains de l’Atlantique, ajoutent les mêmes sources.

Pour les responsables du Forum Crans Montana, « seule une gestion concertée et une approche globale intégrée des grandes problématiques communes aux Etats riverains permettent de répondre aux préoccupations qu’elles suscitent, de développer la coopération internationale et de prévenir les tensions qu’elles sont bien souvent à même de provoquer ».

La paix et la sécurité « des priorités »

« La paix et la sécurité ainsi que la prévention et la lutte contre les menaces transnationales sont aujourd’hui des priorités incontournables pour chaque gouvernement de la planète », ajoutent-ils, précisant que seule une réponse concertée, collective et transrégionale à la problématique migratoire « permettra de transformer ce qui est ressenti comme une réalité violente et douloureuse en une valeur ajoutée et une source de croissance pour chaque Etat ».

Les responsables du Forum de Crans Montana relèvent qu’au-delà des menaces diverses qui migrent « on shore », l’Atlantique « est la porte ouverte en permanence à bien des agents indésirables qui menacent la sécurité globale d’Etats auxquels seule une coopération régionale et internationale peut apporter les moyens de la protection nécessaire ».

Ces dangers, expliquent-ils, sont notamment le terrorisme, la criminalité liée aux trafics de stupéfiants, d’armes, la piraterie et la traite des êtres humains, soulignant que la réponse à ces menaces passe par des actions concertées, inclusives et solidaires, ainsi que par la mise en oeuvre de stratégies d’ensemble entre les Etats riverains de l’Atlantique « tant en ce qui concerne la protection vis-à-vis de la mer ouverte que la maîtrise nécessaire des frontières terrestres ».

La gestion « intelligente » des ressources halieutiques, le développement de la production et la commercialisation mondiale des produits de la pêche sont au coeur des stratégies pour une croissance durable de la région.

La préservation et la mise en valeur du patrimoine naturel côtier offre de formidables perspectives pour le développement d’une industrie du tourisme responsable, indiquent les mêmes sources, ajoutant que le développement des capacités de l’industrie maritime africaine « est donc une question de survie alors même qu’en ce qui concerne les ressources naturelles énergétiques et minérales, l’Afrique est le seul gisement majeur du monde ouvert sur la mer libre ».

Le Club de l’Afrique Atlantique est considéré comme un appui essentiel aux travaux et initiatives du Club des Ports, créé par le Forum de Crans Montana et « déjà couronné de succès », selon ses initiateurs.

Article19.ma / MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.