Le présentateur « trouble maker » ne désarme pas. Et pour cause le doute concernant un communiqué de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) selon lequel la fédération belge apporte son soutien à la candidature du Maroc à l’organisation de la coupe du monde 2026 continue à provoquer une vive polémique dans les milieux des médias et des réseaux sociaux.

Mohamed Tijini, qui anime une émission politique sur la 1ère chaine marocaine et dirige le site d’information « Achkayne », ainsi que « Maroc TV » en Belgique, a démenti tout soutien officiel de la Belgique à la candidature marocaine, en contactant à ce sujet les responsables du football dans ce pays.

Dans une récente vidéo, Tijini a indiqué que « le président de la fédération belge de football a reçu une délégation de la FRMF lors d’une rencontre non officielle dans le cadre de la campagne de promotion du dossier marocain…l’annonce d’une position de soutien du secrétaire général ou du président de la fédération belge (soutenant le Maroc) était peut-être personnelle…La Belgique est un Etat fédéral et il y a une commission fondée sur le pluralisme qui va décider à ce sujet lors d’une réunion officielle ».

Le journaliste a ajouté qu’il a demandé des explications aux responsables de la FRMF mais qu’il n’a obtenu aucune réponse ce qui l’a poussé à écrire à la fédération belge qui a officiellement démenti l’annonce faite par son homologue marocaine.

Tijini, qui a appelé à tirer les leçons des erreurs du passé, a critiqué certains sites marocains et particulièrement Radio Mars qui ont remis en doute son nationalisme pour la simple raison qu’il a défendu l’image du Maroc.

En conclusion, Tijini a relevé que, selon les experts, le Maroc a toute ses chances d’obtenir l’organisation de la coupe du monde 2026, louant, par ailleurs, les efforts de la diplomatie marocaine visant à faire connaître le Maroc au plan international.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.