Des accusés de trafic de drogue ont fait éclater un scandale lors de leur interrogatoire.

 En effet, ils ont déclaré qu’ils possédaient des enregistrements de communications téléphoniques de certains policiers en contact permanent avec des trafiquants, actifs dans quartiers dits noirs de Casablanca.

Selon le journal Almassae, la brigade de la police criminelle, en charge de l’enquête, est en possession d’une carte mémoire qui lui a été fournie par un dealer, et qui contient des enregistrements de communications d’officiers et d’inspecteurs de police, qui faisaient chanter des trafiquants de drogues recherchés.

Selon le journal, les policiers compromis seront soumis à l’interrogatoire, après réception du rapport d’enquête de la brigade criminelle.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.