Dans une  sortie médiatique spectaculaire, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a accusé certaines entreprises d’obtention de marchés publics « par voie de corruption », ce qui aggrave ce phénomène au Maroc.

A l’occasion d’une table ronde organisée par Maroc Transparency , le mercredi dernier à Rabat, El Ouafa a reconnu la difficulté de venir à bout de ce fléau au Maroc, via des lois dissuasives seulement, a rapporté Akhbar Alyaoum.

El Ouafa a fait la distinction entre deux types de corruption:

Le premier se rapporte à la corruption dans le domaine des marchés publics, et l’échange d’avantages entre les hommes d’affaires et l’autorité.

Quant au second type, il concerne la petite corruption qui sévit dans les administrations publiques et autres.
Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.