Le Maroc a présenté cette semaine, le bilan de sa lutte contre les stupéfiants avec une note salée équivalente à 15 milliards de dollars sur plusieurs années, et ce, devant la 58ème session de  la commission des Nations Unies (Vienne) pour la lutte contre la culture du cannabis, le trafic des stupéfiants et la criminalité.

Selon l’ambassadeur du Maroc à Vienne, les autorités marocaines ont saisi, au cours de l’année dernière, 155 tonnes d’huile de cannabis, 221 tonnes de son herbe, 632 kilos de cocaïne, 7,3 kilos d’héroïne, et plus de 300 milles comprimés de psychotropes.

La lutte contre   » l’herbe maudite  » a en outre coûté au Maroc, jusqu’à présent, des subventions colossales aux communes rurales dans la région montagneuse du Rif, où la culture du cannabis est déracinée.

« Le Maroc n’est nullement satisfait de la politique de certains pays qui ne criminalisent pas la culture du cannabis, » en les considérant responsables de la continuité de la demande de ce produit, et non-assistance pour sa résorption, a expliqué l’ambassadeur qui représente le Maroc auprès de cette instance internationale.

Le rapport de l’ONU sur la situation du commerce international de stupéfiants, présenté lors de la session précitée, a souligné que le Maroc a procédé à la destruction de plusieurs hectares de cannabis en2014 et que la superficie restante est de quarante-deux mille hectares comparée à 150.000 hectares de cannabis en 1992.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.