Une véritable polémique autour d’une « démission ». La coalition civile pour l’application de l’article 19 a exprimé sa solidarité avec l’intellectuelle Asma Lamrabet qui a récemment présenté sa démission de la présidence du Centre des études et des recherches sur les questions des femmes en Islam relevant de la Rabita Mohammedia des Oulémas.

+ Fortes pressions des courants traditionalistes +

Dans un communiqué parvenu, vendredi, à Article19.ma, la coalition s’est déclarée « étonnée » par la démission de Lamrabet de la Rabita dont elle présidait ledit Centre de recherche, estimant que cette « démission fait suite aux fortes pressions exercées par le courant traditionnaliste et réactionnaire qui reste à l’affût des fondements et des acquis démocratiques du pays ».

La coalition, qui dénonce « vigoureusement cette mesure abusive », affirme que la position de Lamrabet appelant à reconsidérer la question de l’héritage sur la base de l’égalité entre les femmes et les hommes comme étant celle de toutes les forces démocratiques, féminines et des militants des droits de l’homme en vue de l’édification de l’Etat de droit et de la citoyenneté.

La coalition souligne que la décision d’écarter Asma Lamrabet est contraire aux engagements de l’Etat marocain et à son aspiration à l’instauration d’une jurisprudence islamique ouverte et conforme aux choix démocratiques annoncés dans la constitution marocaine laquelle fait des droits de l’homme universel un tout indivisible.

La coalition estime également que de telles décisions représentent une régression et nuisent à l’image du pays après tous les efforts consentis par le Maroc pour consolider les droits de la femme.

Le groupe dénonce, par ailleurs, la campagne de dénigrement que mènent certains éléments extrémistes salafistes, wahhabites et des frères musulmans visant Asma Lamrabet, appelant les autorités à lui accorder la protection nécessaire et à punir tous ceux qui diffusent un discours de haine et de violence au nom de la religion.

Mme Lamrabet avait annoncé récemment sur sa page Facebook sa démission du Centre des études et des recherches sur les questions des femmes en Islam après que la Rabita Mohammedia des Oulémas ait annoncé avoir placé ce centre sous la présidence à Farida Zomrod.

Du côté de la Rabitat sous la direction de M. Ahmed Abbadi, c’est silence radio.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.