Une affaire entre un fonctionnaire et la veuve d’un diplomate qui aurait au tout début éclatée au sein de l’Association des œuvres sociales du MAECI. Sur ce, la police judiciaire a été obligée d’auditionner à Rabat la plaignante qui accuse un responsable chargé de la sécurité du Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI) d’«harcèlement sexuel».

Les noms des deux protagonistes n’ont pas été révélés à la Presse jusqu’à maintenant.

Contactés par Article19, des responsables ont décliné de commenter cette affaire liée à un service indépendant du MAECI, et qui est «maintenant aux mains de la justice», affirment-t-ils.

Selon le journal Assabah dans son édition de vendredi, la plaignante aurait fait part aux enquêteurs de révélations scandaleuses sur «un chantage sexuel» exercé par le responsable en question pour le déblocage de ses indemnités financières, à la suite du décès de son époux, tué il y a quelques années dans un pays africain dans des circonstances obscures.

Le procureur du roi auprès du tribunal de première instance à Rabat avait reçu une plainte de la veuve en février dernier qu’il a transmise à la police judiciaire en leur ordonnant de lui faire parvenir dans les plus brefs délais les résultats de l’enquête préliminaire et de convoquer le mis en cause pour le confronter à la plaignante.

A noter, pour le moment l’accusé a été «suspendu de ses fonctions» en attendant la fin du procès, affirme-t-on.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.