Au titre de l’exercice 2017, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) réussi à maintenir sa position de leader mondial et affiche des résultats bien orientés, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.

A l’occasion de la publication des résultats annuels de l’OCP, les analystes financiers mettent en avant une progression de 14,2% du chiffre d’affaires de l’Office à 48,5 milliards de dirhams (MMDH), profitant de l’évolution des volumes écoulés notamment pour la roche (+40%) et pour les engrais (+24%) ainsi que la stabilité des ventes d’acide (l’OCP conserve sa position de leader mondial sur ce segment), selon la note de ces brokers.

Ces performances restent attribuables en partie au programme d’investissement massif entrepris par la société (dont la première phase a été achevée en 2017) ayant permis d’augmenter significativement les capacités de production, ainsi qu’à la fermeté de la demande mondiale sur l’ensemble des régions, ont-ils expliqué.

Les exportations du Groupe ont fortement progressé notamment en Afrique (+50% par rapport à 2016 à 2,5 millions de tonnes) tandis que la production d’engrais a augmenté de 22% (les nouveaux produits ont représentés 43% des volumes exportés), ont-ils noté.

Sur le plan opérationnel et en raison de la proportion accrue des produits finis dans les ventes (stratégie du Groupe visant à augmenter la part des produits à plus forte valeur ajoutée dans le chiffre d’affaires), le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 6,6 MMDH, suite principalement à la forte progression des charges opératoires (+21,9% contre +13,6% pour les produits d’exploitation) pour une marge d’EBIT qui perd 6 points à 13,5%, relève la même source.

L’EBITDA, pour sa part, reste stable à 12,7 MMDH, pour une marge qui perd près de 4 points à 26,2%, a-t-elle ajouté.

Intégrant un résultat financier qui passe au vert à 853 MDH grâce à un bilan de change positif de 2,9 MMDH (contre -579 MDH), le résultat net consolidé de l’OCP progresse de 24% à 4,7 MMDH, pour une marge nette à 9,7% (contre 8,9% en 2016).

Le résultat part du Groupe (RNPG), lui, ressort à 4,6 MDH, en appréciation de 20,9% par rapport à 2016.

Sur le plan bilanciel, les analystes de BMCE Capital Bourse soulignent une diminution de 39,1% du fonds de roulement (FR) de l’OCP à 9,7 MMDH, suite à l’augmentation des actifs immobilisés (enveloppe d’investissement mobilisée de 9 MMDH).

Pour sa part, le besoin en fonds de roulement (BFR) se dégrade de 22,2% à 7,3 MDH, sous l’effet de la hausse des stocks et des créances clients, ont-ils ajouté.

En termes de perspectives, le Groupe a lancé la 2ème phase de son plan d’investissement pour une enveloppe de 75 MMDH. Ce dernier vise à augmenter les capacités de production à 15 millions de tonnes (contre 12 millions de tonnes actuellement) afin de capter 50% de la croissance de la demande mondiale. (MAP)

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.