Le film marocain “Adios Carmen” du réalisateur Mohamed Amin Benamraoui, a été projeté, mardi dernier, au Centre de l’art contemporain au Château Ujazdowki à Varsovie, une occasion pour des cinéphiles polonais de faire ample connaissance avec le cinéma marocain.

 A cette occasion, l’ambassadeur du Maroc à Varsovie, Younès Tijani, a fait une présentation succincte du film, dont la projection s’inscrit dans le cadre de la semaine de la Francophonie.
Le film présenté en langue amazighe et sous-titré en polonais et en français a permis à une salle comble de découvrir la région du Rif des années 70, ponctuée par des évènements politiques notamment l’annonce et le déroulement de la glorieuse Marche verte qui a permis au Royaume de parachever son intégrité  territoriale et dépasser le différend avec l’Espagne pour renouer plus tard des relations de bon voisinage entre les deux pays.
“Adios Carmen” relate l’histoire d’Amar, un enfant d’une dizaine d’années qui vit seul avec son oncle depuis que sa mère, veuve, est partie se remarier en Belgique. Abandonné par les siens, Amar fera la connaissance de Carmen, une réfugiée espagnole fuyant le franquisme, qui fera découvrir au jeune le cinéma et le comblera de l’amour maternel qui lui manquait.
La jeune femme espagnole fera également découvrir à Amar un monde d’aventures et de chansons en l’invitant à chaque projection dans son cinéma. Une grande complicité et une vraie tendresse se nouent entre la femme et l’enfant qui auront du mal à se séparer après que Carmen a annoncé à Amar son retour définitif en Espagne.
Réalisé en 2013, “Adios Carmen” a remporté plusieurs prix dont celui de la 18ème édition du Festival des écrans noirs à Yaoundé au Cameroun.

libe.ma/Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.