La cour d’appel de Casablanca a prononcé, le mercredi onze mars, ses verdicts dans l’affaire de l’ex-directeur général de l’office national des aéroports et ses co-accusés, en appui des verdicts de la cour de première instance. Les jugements ont varié entre acquittement et cinq ans de prison ferme.

La cour a, par ailleurs, condamné les inculpés au versement de dommages financiers à l’état.

En juillet 2013, le tribunal de première instance avait condamné Benallou et son directeur de cabinet, Ahmed Amine Barqlil, à cinq ans de prison. Le directeur des affaires financières avait écopé de deux ans de prison. A noter que les trois mis en cause ont été poursuivis en état d’arrestation. Quant aux accusés poursuivis en état de liberté provisoire, les jugements rendus ont été comme suit : Abderrahim Boutaleb, chef de la section des ressources humaines : un an de prison ferme ; Salah Eddine Jeddou, chef du bureau des recrutements : un an de prison dont six mois de sursis ; Rachid Msaadi, technicien : trois ans de sursis. Quant à El Jilali Hamdani, Hassan Ferhat, et Abdelkrim El Idrissi, ils ont écopé de deux ans de sursis chacun.

Les inculpés ont été poursuivis pour détournement de fonds publics, abus de pouvoir, usage de faux et participation.

Le tribunal a acquitté Mohamed El Bachir Iraqi, directeur des chantiers à la société générale marocaine des travaux.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.