Une véritable tragédie et dommage collatéral de la chute de l’État islamique. Quelques 60 marocaines, épouses de djihadistes, sont séquestrées avec leurs enfants au « Camp Mabrouka » dans le désert Alhaska en Syrie, et ce, depuis près de 5 mois dans « des conditions des plus difficiles », selon une ONG marocaine en Syrie.

Citée par le quotidien Al Massae, l’ONG a signalé que ces femmes marocaines seront bientôt transférées à la prison « Arrouj » à Ayn al-Arab Koubani, un pénitentiaire de triste renommée.

L’ONG a, en outre, affirmé qu’elle est « entrée en contact » avec ces femmes marocaines séquestrées par des éléments des « Forces démocratiques syriennes », qui exhorte les autorités marocaines et organisations de défense des droits de l’homme d’intervenir pour les faire libérer et les rapatrier chez-elles.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonsoir
    vous avez mes respects ,
    ne le prenez pas mal ce que je vais dire car j’ai perdu des membres de ma famille à l’attentat de cas par des fanatiques
    donc ces femmes qui sont parties pour tuer des innocent , laissez les payer à leur tour
    quant on a en face des barbares il faut être sans laxisme
    très bonne soirée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.