Malgré les efforts remarquables qui ont permis de réduire les plantations de cannabis sur son territoire, le Maroc demeure le premier producteur mondial de hashish, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC).

Le journal Al Massae qui cite le dernier rapport de l’UNODC, relève que la majeure partie de la production de cannabis serait « introduite clandestinement » en Europe et dans des pays d’Afrique du Nord par les trafiquants de différentes nationalités.

Et malgré la réduction des zones cultivées au nord du Maroc notamment dans le Rif, la production de cannabis n’a pas chuté en raison de l’utilisation par les paysans de nouveaux types de plantes et de nouvelles techniques de production, selon la même source.

Par ailleurs, le Maroc est devenu « une zone de transit » de la cocaïne d’Amérique latine à destination du marché européen, note l’UNODC.

Des quantités importantes de cocaïne arrivent d’Amérique latine en passant par les pays du Sahel avant de transiter par le Maroc vers le vieux continent, signale la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.