Au cours d’une conférence de presse sur la justice, vendredi à Rabat, Ahmed Ouiahmane, président de l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël, a embarrassé Mustapha Ramid, Ministre d’Etat chargé des droits de l’homme, en accusant « un réseau sioniste » d’avoir assassiné le socialiste, Ahmed Zaïdi, et le PJDiste Abdellah Baha à Oued Cherrat, près de Bouznika, il y a quelques années de cela.

Pour rappel, Zaidi est mort noyé dans sa voiture à Oued Cherrat et Baha est décédé dans le même secteur percuté par un train reliant Rabat à Casablanca, selon la version officielle.

« Il y a au Maroc un réseau sioniste armé qui a assassiné Baha et Zaidi,” a affirmé l’activiste mais sans donner d’autres détails.

Micro à la main, Ouiahmane s’est adressé à Ramid en demandant : “Est-ce que Baha et Zaidi sont-ils morts de mort naturelle?”

Et d’ajouter qu’il aurait découvert « une bande sioniste qui s’entraînait sur les armes à feu et qui vise à déstabiliser le Maroc ».

Et afin d’être pris au sérieux, il a promis “de dévoiler bientôt” les détails de cette affaire, selon le site arabophone Hespress.

L’activiste qui s’est présenté comme un loyal défenseur de la cause du palestinienne, a par ailleurs accusé les activistes Amazighs de « vouloir le liquider », en citant nommément un intellectuel berbère d’être parmi les personnes qui le menaçaient personnellement.

Sur ce, le Ministre des droits de l’homme a demandé aux organisateurs de faire taire l’activiste car son intervention est hors sujet.

Les accusations sans preuves de Ouiahmane ont surpris les invités de la conférence de Rabat, dont plusieurs ministres islamistes du PJD.

Article19.ma

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.