Après trois mois derrière les barreaux à la prison Al-Aarjat, un commerçant accusé de « viol de trois enfants » a été mis en liberté par un juge de la cour d’appel de Rabat. La mère des trois victimes âgées de six à neuf ans a été choquée par cette mauvaise nouvelle et exige « une confrontation » avec le violeur.

Selon le journal Assabah, le juge d’instruction aurait répondu à la demande de libération du détenu, après que ce dernier ait « nié toutes les accusations » portées contre lui pendant l’enquête préliminaire et durant l’investigation de la police judiciaire.

Pour rappel, le scandale a éclaté l’année dernière, lorsque la mère des victimes a déposé une plainte auprès du parquet, et ce, après avoir senti « une odeur bizzare » de cigarette dans la bouche de sa fille âgée de neuf ans », rapporte le journal.

Surprise, la maman interrogea sa fille sur la personne qui l’embrassait sur sa bouche, avant de découvrir de fil en aiguille que le voisin qui vit dans le même immeuble avait des « rapports sexuels » en cachette avec la jeune fille, ainsi qu’avec ses deux frères dont un handicapé mental, précise la même source.

Par ailleurs, on signale que le juge d’instruction aurait décidé en fin de compte d’écouter les 3 enfants en présence de leurs parents dans les prochains jours, notamment le garçon handicapé que les investigateurs n’avaient pu faire parler auparavant, ajoute le journal.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.