La matraque électrique est une arme qui n’est accessible qu’aux forces de l’ordre à travers le monde. Mais au Maroc, à la surprise des autorités de Casablanca, cet objet électrique d’autodéfense par électrocution peut être acquis par toute personne qui le désirait à condition de payer rubis sur l’ongle en passant par Facebook.

Selon le journal casablancais Assabah, la police judiciaire de la métropole a intercépté trois individus, dont un mineur âgé de 17 ans, pour « vente illégale » de matraques électriques.

L’un des suspects proposait ces armes agressives à la vente sur Facebook, avec prix et description de la marchandise. Des indices qui ont aidé la police judiciaire à remonter jusqu’au marchand bien installé chez lui, avec quatre matraques en sa possession. Après avoir découvert le nom de son fournisseur, la PJ s’est rendue chez ce dernier, au quartier Sebata pour découvrir un lot de 79 matraques électriques dans sa réserve.

Deux suspects ont été placés en garde à vue, alors que le mineur a été placé sous tutelle judiciaire, et dans le sillage découvrir l’identité des personnes ayant pu se procurer cette arme de choc.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.