Le président des Philippines, dont le pays est en proie à l’insurrection de plusieurs groupes armés, a déclenché un tollé parmi les ONG en recommandant de tirer dans les parties génitales des femmes ayant pris les armes contre le gouvernement.

S’adressant à un groupe d’anciens rebelles communistes le 7 février 2018, Rodrigo Duterte a demandé à ses soldats de tirer dans les parties génitales des femmes qui feraient partie de la guérilla qui sévit aux Philippines. Le pays est en proie à l’activité de groupes armés maoïstes, séparatistes, mais également à une insurrection djihadiste.

«Il y a de nouvelles instructions de la part du maire», a-t-il lancé, parlant de lui à la troisième personne (Rodrigo Duterte a été maire de Davao). «Nous n’allons pas vous tuer. Nous allons vous tirer dans le vagin», a lancé le président philippin à l’attention des femmes rebelles, d’après la retranscription officielle philippine en anglais, où le mot a été censuré.

Lire plus sur RT Français

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.