Le beau-libre «Histoire des Marocains aux Pays-Bas : présence &mémoire» retrace l’histoire de l’immigration marocaine aux Pays-Bas depuis les années 60 et 70 du siècle dernier.

Cet ouvrage, publié en langue française aux éditions la Croisée des Chemins par Abdellatif Maaroufi, chargé de mission au Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), constitue une référence sur les principales étapes de la présence marocaine aux Pays Bas et la contribution de cette communauté au développement de ce pays.

Selon l’auteur, plusieurs émigrés marocains en France et en Belgique ont quitté ces deux pays dans les années 60 du 20ème siècle pour aller s’installer aux Pays-Bas et travailler dans les mines, à la quête de meilleures conditions de travail.

Il a ajouté que les premiers marocains à avoir émigré aux Pays-Bas sont originaires du Rif et du Souss, précisant que les Marocains ont enrichi la diversité culturelle et linguistique dans ce pays.

Ce livre est une tentative de préserver la mémoire de la présence marocaine aux Pays-Bas et de perpétuer son histoire, a-t-il expliqué.

Le livre note que la présence marocaine aux Pays-Bas date du début du 17e siècle, mais c’est avec l’immigration de la main-d’œuvre que cette présence connaitra une profonde transformation quantitative et qualitative.

De trois personnes en 1960, le nombre des Marocains sera de cinq mille en 1965, et vingt mille au moment de la signature, le 14 mai 1969, de la convention bilatérale de la main-d’œuvre entre les deux pays.

Avec le temps, le regroupement familial, la féminisation de l’immigration, la diversité, l’importance des deuxième et troisième générations et leur installation, les citoyens d’origine marocaine sont devenus une composante de la population des Pays-Bas.

Le photographe Robert de Hartogh, qui a immortalisé le quotidien des Marocains aux Pays Bas, a relevé que l’arrivée des Marocains de Belgique et de France est due au fait que la Hollande était un pays « ouvert » et où ces émigrés ont acquis le droit de voter et de se porter candidat aux élections locales.

La présentation de ce livre a eu lieu lors d’un débat sur la migration marocaine organisé en marge du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) de Casablanca, et auquel participe le CCME sur le thème: «Marocains du monde dans les sociétés plurielles, défis et opportunités».

A travers cette participation, le CCME entend partager avec les institutions nationales et le grand public la production scientifique que le CCME a cumulée sur la migration marocaine et les dernières œuvres littéraires des écrivains et poètes marocains du monde.

Au programme de la participation du CCME à la 24è édition du SIEL, figurent de nombreuses activités, notamment des débats et tables-rondes, rassemblant penseurs et écrivains qui débattront sur les questions liées, entre autres, à la migration, les sociétés plurielles, la citoyenneté et la participation politique de la communauté marocaine à l’étranger.

Cette édition proposera également des lectures croisées autour des publications du CCME et des ouvrages des Marocains du monde, ainsi que des expositions sur l’histoire des Marocains du monde.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.