Le Maroc est décidément devenu la cible privilégiée des narco-trafiquants latino-américains. Et pour cause, une grosse prise opérée par le BCIJ au port de Casablanca. La brigade de lutte contre le crime organisé relevant du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) a saisi dimanche 541 kg de cocaïne dans des containers dans la zone portuaire de Casablanca.

Six suspects, dont un citoyen brésilien qui est le cerveau de ce réseau criminel, ont été arrêtés dans le cadre de cette opération, alors que cinq voitures destinées au transport et au trafic de cocaïne ont été saisies.

Les enquêteurs ont également mis la main sur d’importantes sommes d’argent en monnaie nationale et en devises étrangères, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La drogue saisie était dissimulée dans un conteneur de marchandises en provenance de l’Amérique du sud.

Les premiers éléments de l’enquête ont révélé le caractère dangereux de ce réseau criminel et ses liens avec des cartels de drogue en Amérique Latine, qui exploitent désormais la position stratégique du Royaume comme point de transit vers l’espace européen, relève la DGSN ajoutant que les investigations se poursuivent toujours, sous la supervision du parquet compétent, pour démanteler ce réseau criminel et appréhender les autres personnes impliquées dans ce trafic.

Cette opération, menée sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale et des efforts soutenus déployés par le BCIJ en matière de lutte contre les réseaux actifs dans le transport et le trafic international de drogues dures.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.