Les partis de l’opposition ont annoncé, lundi, leur soutien aux partisans de l’indépendance du Parquet vis-à-vis du ministère de la Justice.

Dans un communiqué, publié à l’issue d’une réunion lundi, le Parti de l’Istiqlal (PI), le Parti Authenticité et Modernité (PAM), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et l’Union constitutionnelle (UC) soulignent que cette position procède de leur conviction que ‘’l’indépendance du Parquet constitue un pilier essentiel pour une indépendance réelle et effective du pouvoir judiciaire et une garantie nécessaire pour un procès équitable et une égalité des intervenants dans l’opération judiciaire’’.

Les partis de l’opposition « expriment leurs doutes légitimes quant au maintien du Parquet sous la tutelle du ministère de la Justice et des libertés, dans la mesure où ce département est une composante à part entière du Comité central (et ses commissions locales) qui a été chargé par le gouvernement de veiller sur les prochaines échéances électorales ». Ils estiment dans ce sens que cette dépendance risque d’être exploitée pour se venger des adversaires politique lors de l’opération électorale.

Le principe de l’indépendance du pouvoir judiciaire, qui constitue une revendication pressante de tous les acteurs politiques et de droits de l’Homme, est un acquis consacré par la Constitution et « ne peut faire l’objet, de ce fait, de contournement comme c’était le cas pour d’autres acquis en raison des interprétations conservatrices qui ont marqués leur mise en œuvre », ajoute le communiqué.

Article19.ma/MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.