Nokia a présenté lundi de nouveaux équipements pour les réseaux mobiles de cinquième génération (5G), qui permettront de réduire de moitié la taille des antennes, de tripler la capacité de traitement des données et d’abaisser la consommation électrique des tours de transmission.

Les composants en silicium (chipsets), connus sous le nom de ReefShark, devraient être livrées en masse au cours du troisième trimestre 2018 et pourront être intégrées dans la gamme AirScale des équipements de réseaux 4G et pré-5G, a indiqué le deuxième équipementier mondial des réseaux télécoms mobiles.

Travaillant avec une trentaine d’opérateurs télécoms mobiles pour déployer les nouveaux chipsets dans leurs tours de transmission, Nokia a fait savoir que la mise à jour des premiers réseaux pourrait se faire dans le courant de l’année, avant un déploiement massif avec l’arrivée des appareils prêts pour la 5G.

Compatibles avec les antennes dites « MIMO massif », une technologie capable d’envoyer et de recevoir des dizaines de flux de données distincts, les chipsets ReefShark permettront d’accroître la capacité du réseau et la couverture mobile.

Ces chipsets permettront de ramener la taille des antennes, variant actuellement d’un mètre à 2,6 mètres, à 45 centimètres, ce qui facilitera leur installation sur de nombreux sites.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.