Le groupe du parti de l’Istiqlal à la chambre basse fait pression sur la présidence de la commission de la justice et de la législation, et sur son bureau, en vue de programmer une réunion, dans le dessein de prendre la décision d’appliquer l’article 71 de la constitution, et émettre une grâce en faveur des quatre-vingt milles petits cultivateurs de cannabis dans le nord, fuyant la justice.

Des sources ont affirmé, rapporte Assabah, que le parti de l’Istiqlal œuvre pour activer la proposition de  loi de la grâce générale des petits cultivateurs, qu’il avait présentée  l’année dernière. Cette proposition avait été classée à la chambre des députés, suite à la réponse du ministère de l’intérieur, considérant que certains acteurs politiques visent  à exploiter la chose à des fins électorales, sachant que le PAM avait, pour sa part, déposé une proposition similaire à la chambre haute.

Le quotidien a signalé que le président du groupe de l’Istiqlal, Noureddine Madiane, a démenti que son parti œuvre pour récolter les voix électorales dans le nord via cette proposition, ainsi qu’à travers la proposition de l’exploitation médicale et industrielle du cannabis, et, pour preuve, le parti préside la majorité des conseils communaux depuis des décennies, et n’a pas besoin de telles propositions pour recueillir les voix des électeurs.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.