Les chagrins d’amour. Les causes diffèrent mais le résultat est le même : Des femmes qui souffrent dans le silence et qui sont hantées par le regret en raison d’une faute commise de leur plein gré ou à contrecœur.
Ces femmes n’ont pas le même âge et sont issues de milieux sociaux différents, mais ce qu’elles ont en commun c’est d’avoir tué les hommes qu’elles aimaient !!!

Pour ce crime qu’elles regrettent profondément, ces jeunes femmes croupissent actuellement à la prison d’Oukacha à Casablanca.

– – Fatema rêvait il y a six ans, comme toutes les filles de son âge, de convoler en justes noces avec la personne qu’elle aimait et de fonder un foyer pour partager et vivre cet amour.

Après avoir arrêté ses études, elle est allée travailler chez son frère notaire à Essaouira, mais elle n’a jamais songé que celui qui lui a procuré le bonheur sera un jour la source de son malheur et de son calvaire.

Fatema fait la connaissance d’un jeune homme au bureau de son frère. Une histoire d’amour s’en suivait et les deux amoureux décident d’officialiser leur relation et d’en informer les familles.

Chose faite et le jour des fiançailles a été fixé, mais le destin a décidé autrement.
La fille allait réussir dans un concours de la fonction publique et sera affectée dans une ville loin d’Essaouira.

Ce développement va chambouler le programme et les préparatifs des fiançailles qui seront finalement reportées.
Pire : Les rencontres entre les deux amoureux se font de plus en plus rares jusqu’à ce que la jeune fille fera la connaissance d’un deuxième cadre qui a été embauché par son frère.

Loin s’en faut. Le premier amoureux n’a pas renoncé à sa relation avec sa dulcinée et tentera par tous les moyens de la convaincre de rompre sa deuxième relation. Sans succès.
Il décida alors de passer à l’acte et se venger de son rival en lui assénant un coup fatal à la tête.

Il a ensuite demandé à la fille d’assumer la responsabilité de ce crime et en contrepartie, il fera activer son réseau de connaissance pour lui obtenir une peine très réduite.
Mais la sentence fut lourde et la jeune fille a été condamnée à 20 ans de prison ferme.

– – Yasmine, âgée de 26 ans, se rappelle comment elle a été jetée en prison alors qu’elle n’était que très jeune.

Yasmine est tombée amoureuse d’un jeune homme qu’il a connu à travers une amie divorcée.
Elle se rendait chez lui souvent à Agadir et passaient ensemble plusieurs jours sans que personne de sa famille ne s’en rende compte.

Un jour, elle lui rendit visite en compagnie de son amie divorcée qui lui proposa, lors d’une soirée bien arrosée, de lui voler toutes les choses précieuses.

Le jeune homme va découvrir le pot aux roses et devant sa résistance, les deux filles décident de l’assassiner et de prendre la poudre d’escampette. Mais elles seront toutes les deux arrêtées et condamnées pour ce meurtre.

– – L’histoire de Imane n’est pas très différente.

Après le décès de ses parents, Imane est allée vivre avec sa sœur à Marrakech.
Mais le beau-frère de sa sœur, qui vivait aussi sur le même toit, n’arrête pas d’harceler la jeune fille jusqu’au jour où il va la violer.

Après des mois de solitude et de profond chagrin, sa sœur va lui trouver un mari et expliqua à ce dernier que la fille avait perdu sa virginité dans l’école.
Mais une dispute survenue entre son mari et son violeur va transformer sa vie en enfer.

« Lors de cette dispute, le beau-frère de ma sœur va insinuer qu’il avait eu des rapports sexuels avec moi, chose qui a mis mon mari hors de lui. Touché dans son amour propre, il va alors se venger et assassiner l’intéressé le jour même de la célébration de son mariage », raconte la jeune femme qui a été condamnée elle aussi à 30 ans de prison après avoir été accusée par son mari de complicité de meurtre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.