Quand l’Ambassade du Venezuela au Maroc célèbre le 2 ème anniversaire de la disparition de son leader Hugo Chavez et designe Ilyas Omari président de l’Association d’amitié maroco-venezuelienne, voilà ce dit « le revolutionnaire Rifain »  Omari:

Mesdames et Messieurs, amis du peuple vénézuélien
Au nom du groupe  d’amitié maroco-vénézuélienne,  et en cette journée historique commémorant le deuxième anniversaire, je dirais, d’un homme qui n’est jamais mort et qui ne mourra jamais. Il était protecteur des pauvres, ami des hommes libres et des révolutionnaires à travers le monde. Ma connaissance du peuple vénézuélien, ainsi que du martyr Chavez, remonte à des années.

Quand Monsieur l’ambassadeur-adjoint a dit que Chavez était l’ami de tout le monde, je dis oui, j’en suis témoin. Il s’inquiétait de la situation du peuple palestinien avant celle du peuple vénézuélien. Il se préoccupait des pauvres avant la bourse de Caracas, et de la santé de Fidel Castro et de l’état du peuple cubain avant les du pétrole. Il était le modèle du président qui aimait le peuple et le peuple l’aimait. C’est pour ça que j’ai dit qu’il n’est jamais mort et qu’il ne mourra jamais.

En tant que marocains, et avec nos modestes moyens, nous œuvrerons pour lever l’injustice et l’agression menée par les USA contre le peuple vénézuélien.

Chavez avait dit, en ma présence, en 2005 ou 2006, en Equateur, que le danger du terrorisme était imminent, et qu’il serait le fils désobéissant des USA, et ce qu’il avait prédit, on le voit en 2015.

Il était le premier à avoir  appelé à combattre le terrorisme, le premier à avoir condamné Israël et appelé, officiellement, à la rupture avec Israël.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.