Nizar Baraka, président du Conseil Conseil économique, social et environnemental (CESE), vient de jeter un pavé dans la mare. En début de semaine, il a fait une sortie médiatique insolite en déclarant lors d’une réunion des Conseillers que « le prix des bouteilles de gaz dans les villes est de 45 dirhams contre 70 dirhams dans les villages ».

Baraka a en outre ajouté que « la bonbonne de gaz peut atteindre en hiver les 100 dirhams… ce paradoxe doit être dépassé ».

Selon le journal « Akhbar Alyaoum », Baraka qui a abordé d’autres thématiques socio-économiques aurait affirmé qu’au Maroc, « le taux d’investissement était de 30%, donc est très élevé mais avec une rentabilité médiocre ».

Baraka qui porte la casquette du chef de L’Istiqlal (opposition) aurait découvert que « le coût élevé du logement et le coût élevé des transports et des services de santé, représentent la moitié de la consommation des familles marocaines ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.