Revue de presse du jeudi 11 janvier 2018

share on:

Voici les principaux titres développés par la presse nationale:

*L’Opinion.:

– Les finances publiques sous la loupe de la Cour des comptes : mauvaise information sur le déficit budgétaire communiquée au public. Déficit budgétaire : 40,6 milliards de dirhams (MMDH), soit 4,1% du PIB. Dette du Trésor : 657 MMDH. Des reports de crédits conséquents d’un exercice à l’autre.

-Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj a indiqué que son département a reçu quelque 536 demandes de création de journaux électroniques à fin octobre 2017, répartis entre les déclarations de parution, selon le concept de l’ancienne loi sur la presse et la publication et les certificats de dépôt de journaux électroniques auprès du parquet général du Royaume, conformément à la loi en vigueur. M. Laaraj a expliqué devant les représentants parlementaires que le ministère accompagne ce secteur par le lancement d’un programme ayant permis la qualification des professionnels du secteur, à travers des formations initiales et continues dans une vision globale et intégrée, incluant les aspects relatifs au cadre réglementaire et juridique, au modèle économique des entreprises de la presse électronique, à l’éthique, à la propriété intellectuelle et au soutien public, en vue de permettre au secteur de disposer des outils techniques et professionnels afin qu’il puisse accomplir au mieux sa mission.

*Libération.:

-Le Maroc est prêt à partager son expérience dans le domaine migratoire avec les pays africains et à aider le continent à disposer d’une vision commune en la matière, a affirmé le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq. Le Royaume est disposé à mettre à profit son expérience pour que l’Afrique puisse se présenter avec une vision commune de la question migratoire qu’elle pourra défendre au niveau international, a souligné M. Benatiq au terme des travaux de la Conférence ministérielle « Pour un Agenda africain sur la migration ».

– La Commission parlementaire mixte Maroc-Québec a tenu sa 5ème réunion mardi à la Chambre des représentants sous la présidence conjointe de Habib El Malki, président de la Chambre des représentants et Jacques Chagnon, président de l’Assemblée nationale du Québec. M. El Malki a souligné que « la régularité des réunions de cette commission mixte reflète la ferme volonté des pouvoirs politiques dans nos deux institutions parlementaires pour la consacrer en tant que cadre de concertation et de dialogue institutionnalisé et comme laboratoire pour mûrir les idées et les propositions qui sont à même de renforcer la coopération entre le Québec et le Royaume du Maroc, et entre le Canada et le Royaume du Maroc de manière générale ».

*Al Bayane.:

-A partir du 1er janvier 2018, la HACA a mis en ligne son nouveau site web, reconstruit en conséquence et dont l’élaboration, conduite depuis plus de deux ans, a été résolument bâtie pour aménager des outils en ligne d’accès et d’échange pour le citoyen désireux, soit de s’informer sur l’institution, soit de déposer une plainte.

-Karimi Jamal, membre du groupement parlementaire du progrès et du socialisme (GPPS) à la Chambre des représentants, a invité de nouveau le gouvernement à adopter la proposition de loi du GPPS visant à accorder aux diplômés supérieurs en quête d’emploi une indemnité dans le but de leur donner les moyens de réussir dans leur action.

*Al Ahdath Al Maghribia. :

– En application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-major Général des Forces Armées Royales (FAR), les FAR procéderont au déploiement de deux hôpitaux médico-chirurgicaux de campagne respectivement à la commune rurale de Lalla Aziza dans la province de Chichaoua et à la commune rurale de M’semrir dans la province de Tinghir. Cette opération, qui s’inscrit en parallèle des autres actions ordonnées par le Souverain, vise à renforcer l’aide et l’assistance apportées aux habitants de ces régions pour faire face à la chute importante des températures que connaissent plusieurs parties du Royaume.

– Le tribunal de première instance d’Agadir a condamné à un mois de prison ferme un professeur universitaire pour outrage à une policière dans l’exercice de sa fonction. Le professeur universitaire a refusé de donner les documents de voiture à la policière, tout en lui adressant des termes injurieux.

*Assabah. :

– Le gouvernement et les parlementaires ont « joué une scène de théâtre » dans la réunion de la commission des finances à la Chambre des représentants, qui s’est tenue mardi dernier. Une députée PJD a présenté au nom de la majorité une proposition de loi fixant des indemnités de 120 millions par an pour tout responsable public, alors que le groupe USFP a, lui-même, présenté sa proposition de loi portant interdiction de cumul d’indemnités. Selon des sources gouvernementales et parlementaires, qui ont préféré garder l’anonymat, ces deux textes ne sont fondés sur aucune disposition constitutionnelle et juridique, mais cherchent uniquement à flatter les passions des citoyens, car les salaires et les indemnités des hauts responsables sont régis par un dahir et un décret et que la modification de ces deux textes ne peut pas avoir lieu par des propositions de loi élaborées par les partis de la majorité.

*Akhbar Alyaoum. :

– Avec 17,18 milliards de dirhams (MMDH), la région de Laâyoune-Sakia El Hamra concentre plus de la moitié des projets d’investissement approuvés par la Commission nationale des investissements, a indiqué le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Réunie mercredi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, la Commission nationale des investissements, a approuvé 48 projets de conventions d’investissement et d’avenants aux conventions d’investissement pour un montant global de 32,32 MMDH devant permettre la création de 6.190 emplois directs et 13.952 emplois indirects.

*Bayane Alyaoum. :

– Le peuple marocain commémore ce jeudi le 74-ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’indépendance le 11 janvier 1944. Il s’agit d’un événement générationnel phare dans le chemin de la lutte nationale pour la liberté et l’indépendance, de la réalisation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale.

– La situation des charges et ressources des collectivités territoriales dégage un excèdent global de 6,5 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2017, selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l’Économie et des Finances. Dans son bulletin mensuel de statistiques des finances locales de novembre 2017, la TGR indique que les recettes ordinaires ont affiché une hausse de 6,9% à 33,4 MMDH et les dépenses ordinaires ont augmenté de 7% à 20,4 MMDH.

*Al Massae. :

– La Justice a entendu l’inspecteur général du ministère de l’Education nationale en tant que témoin, après les remous soulevés par une fraude présumée sur le prix d’un bien immobilier acheté pour construire un établissement scolaire dans la commune rurale de Tounfite. L’inspecteur a affirmé que le ministère avait mené une enquête sur ce sujet et n’a relevé aucun soupçon, soulignant que le ministère de l’Education nationale n’achète pas elle-même les biens fonciers, mais cette opération s’effectue à travers le domaine public.

– Le gouvernement a réussi à étendre la sphère des exceptions dans le projet de loi relatif au droit d’accès à l’information. La majorité à la Chambre des conseillers a voté en faveur d’un amendement qui clôt hermétiquement les réunions des commissions parlementaires, en estimant que leurs délibérations constituent un secret professionnel à ne pas divulguer. La multiplicité des exceptions énoncées dans ce projet de loi met en doute la disposition de l’administration et des institutions élues à dévoiler leurs informations.

*Al Alam. :

– Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal affirme dans un communiqué, qu’il n’accepte pas une réforme de l’enseignement en violant le principe de la gratuité, mettant en garde contre les conséquences néfastes de cette tendance sur le pays. Il a estimé que la suppression de la gratuité de l’enseignement ouvrira la voie à un enseignement élitiste et creusera davantage les disparités sociales. Le comité a également dénoncé la persistance des manifestations de la corruption électorale.

*Rissalat Al Oumma. :

– La Banque mondiale semble moins optimiste concernant le taux de croissance durant l’année en cours. Elle a estimé que le taux de croissance au Maroc serait de 3,1% du PIB, au lieu de 3,7% cité dans son rapport de juin dernier, soit une baisse de 0,6%.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Être à l’écoute des préoccupations des citoyens constitue un préalable indispensable pour améliorer la relation entre l’administration et ses usagers et rétablir la confiance du citoyen envers l’État, a souligné le ministre délégué chargé de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader. S’exprimant lors du lancement officiel du portail de réclamations en ligne « Chikaya.ma », M. Ben Abdelkader a affirmé que cette plateforme s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vision de la réforme de l’administration visant à renforcer la confiance des citoyens et des entreprises en l’administration et va de pair avec les réformes constitutionnelles qui tendent à mettre en place les bases d’une bonne relation entre l’administration et le citoyen sur les bases du renforcement de la transparence et du développement de la qualité des services publics.

Article19.ma

share on:

Leave a Response