Vingt-six accusés, dont d’anciens policiers, ont été traduits, lundi, devant la Chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat, pour corruption et trafic de drogue.

Suite à une requête de la défense sollicitant de s’informer sur un autre dossier impliquant 19 personnes, que le parquet a demandé de joindre au précédent dossier, la cour a décidé de reporter cette affaire à une date ultérieure.

Les mis en cause, dont d’anciens responsables sécuritaires, une policière, un douanier, un fonctionnaire et un cheikh urbain, sont poursuivis pour « corruption et réception de pots-de-vin, recel d’un malfaiteur recherché, complicité dans le transport et l’exportation de drogue et divulgation du secret professionnel », chacun en ce qui le concerne.

Le juge d’instruction à la même cour avait ordonné le 20 juillet dernier le placement en détention de ces prévenus à la prison locale, après les avoir auditionnés dans le cadre de l’interrogatoire préliminaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.