Au Maroc, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a clôturé l’enquête concernant des suspects algériens accusés d’avoir formé un gang criminel pour séquestration et cambriolage, a-t-on appris ce mercredi.

Les mis en cause sont poursuivis pour avoir commis de « nombreux vols », grâce à des outils servant à crocheter et à casser des serrures, d’enfermer contre leur gré leurs victimes, en plus de s’être infiltrer illégalement au Maroc.

Les accusés ont été transférés, après la clôture de l’enquête devant le juge d’instruction, auprès de la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, puis incarcérés dans la prison de Oukacha, selon les sources de journal « Al Massae ».

Cette bande de voyous a ciblé de nombreux quartiers de Casablanca, spécialement des villas habitées par des étrangers. Ils suivent, surveillent et notent les horaires de sortie et d’entrée des potentielles victimes, avant de les attaquer.

Les premières recherches ont dévoilées que parmi les membres du gang, un immigré clandestin algérien et ses deux épouses marocaines, entretenaient un commerce traditionnel avec lequel ils cachaient un réseau de falsification de monnaie marocaine.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.