Vaste trafic de téléphones portables à l’aéroport Mohammed V sous le couvert de vêtements en provenance de Turquie. Le parquet près le tribunal de première instance de Ain Sebaâ a ordonné la prolongation de la garde à vue de quatre individus impliqués dans un vaste trafic de smartphones et de marchandises prohibées via l’aéroport international Mohammed V de Casablanca.

Les enquêtes diligentées par la gendarmerie royale de Nouacer ont révélé qu’une société fictive a mené des opérations d’importation de 16 tonnes de smartphones, à raison de 2,5 tonnes par cargaison, sous le couvert de vêtements en provenance de Turquie.

Ces investigations ont démontré que les documents remis au transitaire portent des cachets qui se sont révélés falsifiés après les expertises scientifiques menées par le laboratoire de la gendarmerie royale.

Le transitaire et la personne qui a importé la cargaison de smartphones et de vêtements de Turquie, destinés aux commerçants de Derb Omar, ont été arrêtés ainsi que plusieurs importateurs connus de téléphones portables à Casablanca.

Ce vaste trafic a révélé au grand jour les techniques utilisées par des commerçants sans scrupule et avides du gain rapide pour détourner les procédures et échapper au paiement des taxes douanières exigibles à l’import comme la non déclaration du poids et de la valeur réelle de la marchandise importée.

Face à l’ampleur de ce trafic, l’administration des douanes et impôts indirects a pris plusieurs mesures exigeant notamment le pesage des marchandises importées via l’aéroport Mohammed V de Casablanca et la vérification minutieuse des documents d’import y afférents.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.