Le dossier de la farine périmé a pris une nouvelle tournure après les jugements prononcés récemment par les tribunaux à Fès et Al Hoceima.

Le tribunal de première instance d’Al Hoceima a rendu ces derniers temps ses jugements dans trois affaires impliquant des minoteries qui avaient mis sur le marché une grande quantité de farine périmée présentant de grands risques pour la santé des consommateurs.

Le tribunal de première instance de Fès a également condamné une minoterie à une amende pour commercialisation d’une farine non conforme aux normes du marché.

Dans toutes ces affaires, la responsabilité des minoteries a été engagée et leurs représentants ont été condamnés à des amendes de 30.000 dhs, alors que d’autres dossiers sont en cours d’instruction par la justice à Al Hoceima et qui mettent en cause des commerçants pour les accusations de mise sur le marché d’une farine périmée, selon le journal Al Massae.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.