Voici les principaux titres développés par la presse nationale: 

*Le Matin.:

– Une commission, composée de la Cour des comptes et des différents départements ministériels, se penchera durant les deux prochains mois sur l’élaboration d’une nouvelle approche concernant les missions des Centres régionaux d’investissement (CRI) conformément aux hautes instructions royales portant sur la réforme de ces organismes, a affirmé lundi le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. Cette mission va élaborer un rapport sur les conclusions et les recommandations pour la mise en œuvre de cette réforme ainsi que la nouvelle vision sur les rôles et missions de ces centres, a souligné El Othmani lors d’une réunion consacrée à ce chantier.

– Plus de 1.344.251 nouvelles affaires ont été enregistrées au niveau des différents tribunaux du Royaume durant les six premiers mois de 2017, alors que le nombre des affaires en cours de traitement s’est situé à 1.957.525 au cours de la même période. Ces chiffres ont été dévoilés par le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, à l’occasion de la présentation du bilan des réalisations au titre de l’année 2017 et des avancées enregistrées dans la mise en œuvre de la réforme. Le taux de jugement des affaires enregistrées au niveau des tribunaux a atteint 101,81%.

*Aujourd’hui le Maroc.:

– L’Union européenne (UE) a la cote auprès des Marocains. Ils sont de loin les plus positifs parmi les pays de la région. C’est ce qui ressort d’un sondage dévoilé par le projet « EU Neighbors South ». Effectuée auprès des pays de la région sud de la Méditerranée, cette enquête révèle que près de trois quarts des Marocains interrogés ont une image positive de l’UE. Cette proportion est la plus élevée parmi tous les pays de la région sud méditerranée, indique le sondage.

– Gouvernance locale : qui limoge qui ? Plusieurs médias ne parlent presque plus que d’un troisième « séisme politique » qui semblerait imminent. Des présidents de communes, voire de régions, seraient visés par une purge d’envergure. On est même allé jusqu’à avancer un chiffre de plus de 50 présidents de communes, dont au moins une vingtaine cumulant le mandat d’édiles locaux et de parlementaires des deux Chambres, qui seraient sur le point d’être limogés. Seulement, et quand bien même ces présidents de communes, ou encore de conseils régionaux, préfectoraux ou provinciaux, seraient coupables d’un quelque écart de gestion, leur révocation n’est pas aussi automatique qu’on le laisse croire.

*Libération.:

– Dématérialiser les services fonciers destinés aux ingénieurs géomètres-topographes. Tel est l’objectif de la convention de partenariat signée récemment entre l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et l’Ordre national des ingénieurs géomètres-topographes (ONIGT). La convention a pour ambition d’ancrer davantage le rôle stratégique des deux partenaires en matière foncière. Elle est « le résultat d’une volonté affirmée de part et d’autre de consolider les relations entre les deux institutions, dans le cadre d’une concertation institutionnalisée, fondée sur l’échange d’expertise, d’expériences et d’appui technique », ont indiqué les parties signataires.

– Dans le cadre du programme de prévention contre la fièvre aphteuse bovine apparue en Algérie et Tunisie en 2017, et afin de renforcer l’immunité du cheptel bovin national, une campagne de vaccination de rappel contre cette maladie sera lancée par l’Office national de sécurité sanitaire de produits alimentaires (ONSSA) à partir du 20 décembre 2017 et se poursuivra jusqu’au 28 février 2018. Cette campagne sera exécutée sur tout le territoire national en association avec l’identification des bovins non encore identifiés, par les vétérinaires privés mandatés (VSM) et les services vétérinaires de l’ONSSA dans les zones non octroyées aux VSM, en étroite collaboration avec les différents intervenants (autorités locales et représentants des éleveurs).

*Al Bayane.:

– La gent féminine contribue dans 93% des activités agricoles et para-agricoles le long des chaines de valeurs, de production et de valorisation depuis le producteur au consommateur, a indiqué lundi le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêt, Mohammed Sadiki. Les femmes sont présentes dans la quasi-totalité des activités agricoles et interviennent dans l’ensemble des filières de production, a souligné Sadiki.

– 2017 est une année dont le polisario et l’Algérie se souviendront très longtemps. Rompus aux techniques de manipulation et de lobbying mensonger pour mobiliser des sympathisants en leur faisant ingérer des thèses fallacieuses, l’Algérie et le polisario sont désormais contraints de ne compter qu’avec quelques planqués du clavier qui s’activent dans la toile et une poignée de diplomates zélés qui excellent dans la vantardise et qui continuent de faire croire à l’existence d’une « république », d’un « peuple » et d’un « territoire » imaginaires. En Europe, avec la mort politique et médiatique du polisario, c’est l’Algérie qui persiste dans son action désespérée d’entretenir la flamme d’une entité à l’agonie en organisant de temps en temps des rencontres de propagande et des meetings qui ne rallient plus personne.

*L’Economiste.:

– Cette année devrait s’achever par un déficit du commerce extérieur comme c’est le cas depuis 27 ans. A fin novembre, malgré le dynamisme de secteurs émergents à l’export (l’aéronautique et l’automobile) et ceux qui résistent comme le textile, le trou de la balance commerciale culmine à 172,7 milliards de dirhams. L’importation des produits énergétiques et des biens de consommation alimente ce déficit. Les transferts des fonds des MRE (59,6 milliards de DH) et les recettes du tourisme (64,3 milliards de DH) ne suffisent pas pour amortir le choc.

– Le projet de loi de finances prévoit un nouveau mécanisme de financement pour les jeunes startups innovantes en nouvelles technologies. La prise de participation dans ces structures bénéficiera d’une réduction d’impôts sur les sociétés. Le montant de la prise de participation est plafonné à 200.000 DH par opération. Une jeune startup est toute structure créée il y a moins de cinq ans et dont le chiffre d’affaires au cours des quatre derniers exercices ne dépasse pas 5 millions de DH HT.

*L’Opinion.:

– En matière d’immigration et d’asile, la vision stratégique marocaine se profile à l’horizon. Celle-ci se compose en onze programmes d’actions intéressant plusieurs domaines : éducation et culture, jeunesse et sport, santé, logement, assistance sociale, formation professionnelle et emploi. Ces dernières années, le Maroc se veut un pays d’accueil d’immigrés provenant de l’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, et aussi d’Europe et d’Asie. Ainsi, afin de faire face aux flux de migrants, le Maroc a mis en place une stratégie nationale d’immigration et d’asile

– Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (OCDEO) ont tenu samedi dernier leur 52ème sommet à Abuja à Nigeria. La demande d’adhésion du Maroc à cette institution semblerait devoir attendre qu’un comité de chefs d’Etat et de gouvernement de Togo, de la Cote d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée et du Nigéria se penchent sur les implications de cette adhésion et d’en fournir la base juridique.

*Al Akhbar.:

– Une commission de l’Inspection générale des finances, relevant du ministère de l’Economie et des finances, a effectué jeudi dernier une visite à l’improviste au siège du ministère de la Communication pour vérifier les dossiers se rapportant au soutien destiné à la presse électronique. Certains sites électroniques avaient évoqué des infractions et des irrégularités ayant entaché le travail de la Commission paritaire de presse écrite lors de son examen des dossiers.

*Al Massae.:

– Les réserves internationales nettes du Maroc se sont établies à 238,6 milliards de dirhams (MMDH) au 08 décembre 2017, en repli de 3,5% par rapport à la même période un an auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Durant la période allant du 07 au 16 décembre, ces réserves ont gardé quasiment le même niveau enregistré de la semaine précédente, indique BAM dans une note sur ses indicateurs hebdomadaires pour cette semaine. Concernant le marché monétaire, la banque centrale fait savoir qu’elle a injecté un total de 44,2 MMDH, dont 41 MMDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres et 3,2 MMDH accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME.

*Assabah.:

– Nizar Baraka, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, a promis de mettre en application la reddition de comptes, et ce, dans le cadre d’une nouvelle stratégie d’action qui ferait prévaloir l’unité et la sagesse. Baraka, qui intervenait lors de la session ordinaire du conseil d’inspecteurs, a souligné que le parti cherche actuellement à définir une nouvelle page visant à renforcer l’unité et la réconciliation au sein du parti, et à adopter une gouvernance locale efficiente et rationnelle en matière de gestion des structures chargées de l’organisation.

*Akhbar Alyaoum.:

– Alors que la loi relative à la nationalité marocaine stipule que seule la femme étrangère qui a épousé un Marocain peut acquérir la nationalité marocaine, le gouvernement El Othmani a décidé de la modifier. Cette modification permettrait également à l’homme étranger qui a épousé une Marocaine d’acquérir la nationalité marocaine, après une résidence habituelle et régulière au Maroc du ménage depuis cinq ans au moins.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La superficie des terres arables par personne aura diminué de 25% en 2050 par rapport à 1960, a indiqué le secrétaire général de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), Rachid Dahan. « Quelque 33% de nos sols subissaient déjà des dégradations. A cette allure, la superficie des terres arables par personne aura diminué de 25% en 2050 par rapport à 1960, or en 2050, la terre comptera plus de 9 milliards d’humains », a-t-il fait savoir à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des sols (5 décembre de chaque année) et celle du bénévolat, sous le thème « le Jardin d’Essais botanique pour la préservation de la biodiversité ».

*Al Alam.:

– Le Maroc a été classé à la 77ème position (sur 131) des pays selon leur accès au savoir sur l’indice de savoir global (global knowledge index), établi par la Fondation Mohamed Ibn Rachid Al Maktoum pour le savoir en partenariat avec le programme de développement des Nations unies. Les résultats de cet indice ont été dévoilés lors du sommet du savoir 2017, tenu par la Fondation à Dubaï, en Emirats arabes unis.

*Al Ahdath Al maghribia.:

– Rachid Talbi Alam, ministre de la Jeunesse et du sport, a décidé de durcir les mesures d’octroi des subventions aux Fédérations sportives. Le montant de ce soutien est estimé à 37 milliards de centimes par an. Le ministre s’est dit mécontent des conditions de versement de ce soutien, en apprenant que les responsables de son département adoptaient pendant des années une procédure inacceptable pour débloquer ce soutien, fondée sur la seule obligation d’avoir tenu les assemblées générales et présenté les rapports moral et financier, indique des sources au journal.

*Rissalat Al Oumma.:

– La gent féminine contribue dans 93% des activités agricoles et para-agricoles le long des chaînes de valeurs, de production et de valorisation depuis le producteur au consommateur. Mohamed Sadiki, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêt a souligné lors d’une rencontre à Rabat que les femmes sont présentes dans la quasi-totalité des activités agricoles et interviennent dans l’ensemble des filières de production, précisant que le taux d’activité des femmes s’élève à 74% en milieu rural contre 34,1% en milieu urbain.

*Bayane Alyaoum.:

– La secrétaire d’Etat chargé de l’eau Charafat Afailal présidera mercredi une journée d’étude sur le rôle et les missions de la police des eaux. Cette journée vise à présenter la police des eaux et ses missions autour d’un partage d’idées et d’expérience. Elle s’inscrit dans la cadre de la valorisation et de la consolidation des missions de la police des eaux en matière de protection et de contrôle du domaine public hydraulique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.