Albert Camus doit retourner dans sa tombe, lui qui se battait en faveur de la liberté en Algérie. Et pour cause, un barbu fou furieux, armé d’un marteau, s’attaque aux « seins nus » de la statue de Ain El Fouara érigée dans un parc public à Sétif.

Loin des regards, la statue se trouve depuis l’époque coloniale à deux mètres de hauteur dans ce lieu public. Mais « l’attitude arrogante » de la dame assise là « les seins nus », a semble-t-il dérangé le bonhomme. Pour se venger, le barbu a vandalisé cette sculpture rare en terre d’Islam, malgré les protestations des passants et du voisinage.

In fine, il a fallu l’intervention de la police algérienne pour intercepter l’hystérique barbu et mettre fin à la destruction qui rappelle le massacre des statues Bâmiyân en Afghanistan en 2001 par les Talibans.

Piqué au vif par les démons, selon des témoins, le barbu de Sétif n’avait qu’une idée fixe en tête : « Enlevez-moi ces seins que je n’ose regarder! »

Qui a dit que l’ère de l’obscurantisme était révolue?

https://www.youtube.com/watch?time_continue=75&v=ORpbvhb92MQ

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.