La coalition internationale contre l’Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak a tué environ 8.500 combattants depuis le début des raids militaires en septembre dernier, a indiqué le commandant des forces militaires américaines au Moyen-Orient le général américain Lloyd Austin.

“Il ne fait aucun doute que le groupe de l’Etat islamique est en train de perdre du terrain”, a déclaré mardi le général Austin lors d’une audience devant la Commission des services armés de la Chambre des représentants.

Le responsable américain a affirmé également que la campagne menée conjointement avec les forces irakiennes et kurdes ont considérablement affecté la capacité du groupe à s’emparer de davantage de territoires en Irak.

Les USA mènent depuis six mois une campagne militaire anti-EI notamment à travers des frappes aériennes effectuées en coordination avec une soixantaine de pays, la formation de 12 brigades irakiennes, et la formation et l’équipement des opposants syriens modérés.

Le General Austin a tenu également à rappeler que le programme de formation des rebelles syriens, d’une durée d’un an, commencera plus tard au mois de mars et permettra d’entrainer 5.000 combattants pour lutter contre l’EI en Syrie. L’ambassadeur américain en Irak, Stuart Jones avait estimé en janvier dernier que les bombardements de la coalition menée par les Etats Unis contre l’EI dans le pays des deux fleuves aurait tué plus de 6.000 de ses combattants.

Ces chiffres se basent sur une évaluation faite par le Commandement central américain (Centcom), qui tient un décompte de combattants tués.(MAP) SE–BI.

Article19.ma/MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.