Voici en bref les principaux thèmes à la Une de la presse au Maroc :

*Le Matin.:

– L’Agence Bayt Mal Al-Qods a invité les États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à respecter leurs engagements afin de financer ses programmes et projets essentiels dans le cadre de son plan quinquennal 2014-2018 et qui sont évalués à 30 millions de dollars. Selon un document distribué à l’occasion de la tenue à Istanbul du sommet extraordinaire de l’organisation panislamique, l’Institution explique avoir engagé, entre 2006 et 2017, plus de 38 millions de dollars dans les secteurs de la construction, de la santé et de l’éducation (bourses, réhabilitation des écoles), de la jeunesse et de l’enfance (colonies de vacances d’été) et de l’assistance sociale.

– Le guichet unique PortNet poursuit sa croissance. Aujourd’hui, la plateforme traite des milliers d’opérations en ligne chaque jour au profit de plus de 28.000 entreprises marocaines clientes, actives dans le commerce international. C’est ce qui ressort de son bilan d’étape dressé lors de la troisième édition de la Conférence annuelle du Guichet unique PortNet, qui s’est tenue mardi à Casablanca.

*Aujourd’hui le Maroc.:

– Un nouveau chapitre s’ouvre entre producteurs et importateurs nationaux de carreaux céramiques. Les deux protagonistes mettent fin à leur désaccord qui a duré plus d’une dizaine d’années. Une réconciliation marquée par l’entente scellée entre l’Association professionnelle de l’industrie céramique (Apic) et l’Association nationale des professionnels de la céramique et du second œuvre (Apisa). Les deux parties indiquent avoir franchi un nouveau palier dans leur coopération.

– Les fortes précipitations et les chutes de neige qu’a connues le Maroc durant les journées des 11 et 12 décembre ont perturbé le trafic sur plusieurs routes nationales, régionales et provinciales dans le Haut et le Moyen-Atlas. Selon le dernier Bulletin de viabilité routière du ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique et de l’eau en date du 12 décembre, 9 axes routiers provinciaux sont toujours coupés.

*Libération.:

– La Fondation Ytto pour l’hébergement et la réhabilitation des femmes victimes de violence a présenté mardi à Casablanca le bilan de la caravane sociale « Chama Yakoute » qu’elle a organisée du 23 juillet au 4 août derniers dans les régions de Chefchaouen et Tétouan. La Fondation indique que les habitants des communes rurales visitées souffrent du problème de l’abandon scolaire à la fin du cycle primaire. Elle a également relevé un taux élevé d’analphabétisme, qui avoisine les 80%. Son rapport souligne également l’absence d’établissements de santé dans certaines communes.

– Des caméras anti-abus. Le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, a appelé à l’installation de caméras de surveillance dans les locaux de la police judiciaire, les commissariats et les prisons pour lutter contre la torture. Ces caméras doivent être utilisées tout au long de la détention préventive, a-t-il dit à la Chambre des représentants.

* Al Bayane.:

– Le ministère de la Santé a décidé de suspendre la commercialisation des produits d’alimentation infantile « Picot », fabriqués par le groupe français Lactalis nutrition, tout en demandant à la société en charge de commercialisation de retirer immédiatement tous les produits associés à cette marque du marché marocain. La décision a été prise suite à un rapport du ministère de la santé français sur l’apparition de cas de salmonelles chez des nourrissons de moins de 6 moins, indique le ministère dans un communiqué, soulignant que les investigations avaient relevé la possibilité d’un lien entre ces polluants et la consommation de produits d’alimentation infantile fabriqués par le groupe Lactalis nutrition.

– Le parlement abrite jeudi le sommet des présidents des conseils parlementaires arabes dans la cadre d’une session extraordinaire de l’Union interparlementaire arabe (UIPA). Cette session sera consacrée à la discussion des derniers développements du conflit israélo-palestinien, notamment la décision de l’administration américaine de transférer son ambassade à Al Qods et de la position à prendre face aux défis auxquels est confrontée la cause palestinienne dans cette conjoncture difficile.

*L’Economiste.:

– Le périmètre d’intervention de la place financière de Casablanca s’élargit. Il ingérera bientôt les activités offshores de la place de Tanger. Le gouvernement vient d’introduire dans le circuit d’adoption un projet de loi unifiant le cadre réglementaire de CFC et la place offshore de Tanger. L’objectif étant de donner une meilleure visibilité à l’international au pôle financier de la métropole économique.

– Sans surprise, l’entreprise est en pole position. En 2016, sa contribution à la création de richesses (au PIB) s’est établie à 43,2% et sa part dans l’investissement atteint 57% du total. Voilà deux indicateurs dont les organisations patronales devraient se servir pour faire passer leurs requêtes. Ces performances ont été réalisées alors que le pays avait enregistré une production céréalière jugée médiocre cette année-là : 33,5 millions de quintaux. Mais les autres composantes du secteur agricole, environ 80% du PIB agricole, s’étaient bien comportées, notamment à l’export.

*L’Opinion.:

– L’entreprise marocaine doit avoir un environnement propice pour qu’elle puisse relever ses défis de la compétitivité. D’où l’obligation et la nécessité pour elle d’instaurer une bonne gouvernance. Ces propos ont été tenus par Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, lors des travaux de la première réunion du Groupe de travail MENA-OCDE sur la gouvernance d’entreprise. « Nous ne pouvons pas s’aligner sur la mondialisation économique sans pouvoir mettre en place des mesures à même d’instaurer une bonne gouvernance au sein de nos entreprises », a-t-il affirmé.

– Les sociétés financières et non financières continuent d’être le premier producteur de la richesse nationale en 2016, affichant une légère amélioration de leur contribution au PIB. Elles ont ainsi, contribué à hauteur de 43,2% du PIB durant l’année écoulée au lieu de 42,9% en 2015. En revanche, la contribution des ménages et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) et celle des administrations publiques, se situant respectivement à 29,3% et 15,8% du PIB, sont en recul de 0,4 et 0,1 point par rapport à 2015, indique le HCP.

*Akhbar Al Yaoum. :

– Le PJD ressuscite le conflit entre la langue arabe standard et l’arabe dialectal, à travers des mesures susceptibles qu’il juge protéger la langue officielle du Royaume. Le groupe parlementaire PJD a ainsi élaboré une proposition de loi qui ouvrira la voie aux associations et aux institutions qui auront pour objectif de défendre la langue arabe pour qu’elles se constituent partie civile devant les tribunaux et puissent intenter des actions en justice contre quiconque porterait préjudicie à la langue arabe.

*Assabah. :

– Des démissions collectives au sein du syndicat national des finances ont secoué la CDT, devenue sas bras syndical au sein du ministère de l’Economie et des finances. Les membres du bureau national et plus de 100 membres appartenant à plus de 25 sections ont présenté leurs démissions, en signe de protestation contre ce qu’ils ont qualifié d’immixtion flagrante des membres du bureau exécutif dans les affaires internes du syndicat national des finances.

*Akhir Saa. :

– Les élèves marocains ont amélioré leur classement, mais leur score reste très bas, selon l’enquête Pirls. Le score des élèves marocains est passé de 310 en 2011 à 358 en 2016, soit un gain de 48 points, selon l’édition 2016. Des centaines de milliers d’élèves de 4e année du primaire issus d’une cinquantaine de pays ont été évalués par la célèbre enquête internationale Pirls en lecture et compréhension.

*Al Ahdath Al maghribia. :

– Les concertations autour du remaniement ministériel, après le « séisme politique », n’avancent guère. Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a reçu plus de 20 noms de candidats, mais n’a pas encore trouvé le bon profil pour le ministère qui serait chargé des affaires africaines, selon des sources au sein de la coalition gouvernementale.

*Al alam. :

– Les rames du tramway de Casablanca ont transporté plus de 157 millions de passagers ces 5 dernières années, dont environ 40% de femmes, en parcourant plus de 12 millions de kilomètres, a indiqué, mardi à Casablanca, Youssef Draiss, directeur général de Casa Transports. Le nombre de passagers est ainsi passé de 22 millions en 2013 à plus de 35 millions en 2017, s’est réjoui Draiss lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation du bilan des cinq premières années écoulées depuis la mise en service de la première ligne de tramway de la métropole.

*Rissalat Al oumma. :

– La participation distinguée de SM le Roi au Sommet du climat (One Planet Summit) traduit un engagement national et se fonde sur une vision continentale du Souverain en matière de lutte contre le changement climatique, a affirmé mardi le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. La présence de SM le Roi à cet évènement « reflète d’abord l’importance accordée par le Souverain, sur le plan national, à la question du changement climatique comme en témoigne le lancement d’un certain nombre de programmes et de projets », a précisé le ministre.

*Bayane Al Yaoum. :

– Le Revenu brut disponible (RBD) des ménages, qui a atteint 665,1 milliards de dirhams en 2016, a été affecté, pour 87,6%, aux dépenses de consommation finale au lieu de 86,4% enregistrée en 2015, indique le HCP dans une note d’information relative aux comptes nationaux des secteurs institutionnels de l’année 2016. Dans ces conditions, le taux d’épargne des ménages a régressé de 1,2 point, pour se situer à 12,9% en 2016, a noté la même source.

*AlIttihad Al Ichtiraki. :

– L’expérience marocaine dans le domaine des énergies renouvelables est la déclinaison d’une vision ambitieuse visant à réussir une véritable transition écologique, a affirmé le président du Directoire de l’Agence marocaine des énergies renouvelables (MASEN), Mustapha Bakkoury. L’expérience marocaine en matière des énergies renouvelables est un succès dans la mesure où elle aboutit à la concrétisation de grands projets aussi bien dans le solaire que l’éolien à des conditions très compétitives et très ambitieuses en termes technique et économique, a dit Bakkoury.

*Al Akhbar. :

– Les commerçants du poisson ont appelé Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, à intervenir pour protéger les ressources halieutiques des lobbies influents, impliqués dans la pêche illicite à Mehdia et à Kenitra. Les contestataires ont affirmé que certains pêcheurs abusent de leur position dans la Chambre de la pêche maritime et mènent des activités illégales sous les yeux du président de la confédération nationale de la pêche maritime.

*Al Massae. :

– La loi de finances pour 2018 prévoit de nouvelles conditions à l’endroit des coopératives d’habitations. Parmi ces conditions, la loi exige que les membres ces coopératives ne doivent pas être soumis à l’impôt sur le revenu foncier. Les bénéficiaires de cette activité, qui sont souvent des fonctionnaires à revenu limité, y voient une tentative de restriction.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.