Bientôt des risques de dérapages à Casablanca? Et pour cause, la gare routière de Ouled Ziane qui s’est soudainement transformée en « camp sauvage » squatté par des immigrés subsahariens sans papiers. Depuis quelques temps, le phénomène suscite des inquiétudes et des commentaires parfois xénophobes suite à des images de violence qui font le buzz sur la Toile. Des images inédites de disputes avec des casablancais et d’accrochages avec les forces de l’ordre.

Les sites L’Economiste et Alyaoum 24 ont rapporté que des policiers ont été déployés durant le weekend afin de maîtriser « une situation explosive » suite à des affrontements entre subsahariens et jeunes marocains dans ce secteur.

Les subsahariens eux sont très en colère et protestent contre « la misère », « le froid » et « la faim »… en bref et les conditions inhumaines où ils se trouvent… et surtout « abandonnés » par tous en plein hiver.

Le gouvernement El Othmani a promis de remédier à cette situation dramatique mais les subsahariens ne voient rien venir. « Des promesses, toujours des promesses… », disent-ils.

A noter qu’au Maroc, parfois les autorités attendent longtemps avant d’agir en « sapeurs-pompiers » au lieu de résoudre les problèmes dès les premiers signes avant-coureurs d’une « crise à l’horizon » comme celle d’Al Hoceima et d’ailleurs, note un reporter sur place .

Bref, n’est-il pas temps d’agir pour trouver un toit et une occupation à ces jeunes sans papiers pour qu’ils puissent vivre dans la dignité parmi nous?

A bon entendeur salut!

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.