*Libération:

– La protection des deniers publics constitue une question majeure intimement liée au développement de la société et à la préservation de ses richesses contre la dilapidation, la déperdition et la rente économique, ont souligné les participants à un colloque organisé vendredi, à Marrakech. La protection des deniers publics est indispensable en ce sens que les pays modernes ne se contentent plus, à l’heure actuelle, d’une simple préservation de l’ordre public mais contribuent également à l’activité économique en s’associant de diverses manières, aux particuliers dans l’exercice de cette mission, ont relevé les participants à ce colloque.

– Le Centre marocain de conjoncture a réalisé courant 2017 un sondage d’opinion sur la perception de la compétitivité du Maroc par les responsables d’entreprises marocains. En effet, 53,8% des chefs d’entreprises enquêtés jugent que l’environnement économique qu’offre le Royaume est plutôt compétitif contre 46,2%, qui le considèrent comme non compétitifs. Selon les patrons marocains, le Maroc n’a pas été compétitif au cours de la décennie 2000. Presque 68% des responsables des entreprises sondées le pensent.

*Al Bayane:

– La première partie des archives de l’Instance équité et réconciliation (IER) a été remise, samedi à Rabat, aux archives du Maroc, contenant 17.362 dossiers de l’IER classés dans 1.239 boites spéciales d’archivage et de conservation. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du chantier d’archivage des dossiers de la justice transitionnelle lancé en février dernier en vue de traiter, dans un premier temps des dossiers de l’Instance indépendante d’arbitrage et dans un deuxième temps, ceux de l’IER, et ce, vu l’importance et la haute valeur à la fois symbolique, juridique et historique des archives produites par l’Instance indépendante d’arbitrage et l’IER, le CNDH.

– Le Maroc a appelé à entreprendre des actions intenses et pragmatiques pour faire face à la décision américaine au sujet d’Al Qods et recourir à tous les moyens diplomatiques et juridiques pour défendre la ville sainte. Intervenant lors de la réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères arabes, tenue samedi soir au Caire, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé « à entreprendre des actions intenses et pragmatiques pour faire face à la décision américaine au sujet d’Al Qods et à recourir à tous les moyens diplomatiques et juridiques dont nous disposons pour défendre nos droits ».

*Le Matin:

-SM le Roi Mohammed VI a présidé, samedi au palais royal à Casablanca, la cérémonie de présentation du projet de réalisation au Maroc par le groupe chinois « BYD Auto Industry » d’un écosystème de transport électrique, et de signature du protocole d’accord y afférent. Au début de cette cérémonie, il a été procédé à la projection d’un film institutionnel retraçant les efforts déployés par le Royaume pour assurer la transition énergétique vers les énergies renouvelables, promouvoir la mobilité verte et s’inscrire dans une dynamique de développement durable pour les générations futures. Ce nouveau projet répond à la volonté ferme de S.M. le Roi de dynamiser et moderniser les infrastructures du Royaume et de diversifier les partenariats avec des acteurs mondiaux de poids.

– L’État doit soutenir davantage les entreprises. C’est l’un des principaux messages formulés par les participants, le 8 décembre à Rabat, à la conférence « Renforcer le développement du secteur privé et l’investissement au Maroc ». Organisée par la Banque européenne d’investissement (BEI), en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et Bank Al-Maghrib (BAM), la conférence a permis aux opérateurs privés de rappeler leurs doléances, notamment l’amélioration du climat des affaires. Abderrahim Bouazza, DG de BAM, a brossé d’emblée un tableau plutôt sombre de l’économie marocaine. « Malgré les efforts entrepris par le Maroc, le processus de convergence de l’économie nationale reste lent. L’essoufflement de la croissance durant les dernières années ainsi que le recul de son potentiel mettent en exergue le faible rendement de l’investissement ainsi que le manque d’efficacité des différentes réformes engagées ».

*Aujourd’hui le Maroc:

– Un accord de coopération et d’amitié vient d’être signé entre le RNI et le parti de la Russie Unie, le plus grand parti du pays. Cet accord a été signé par Hassan Benomar, membre du Bureau politique chargé des relations internationales et du côté de la Russie par Sergey Zleziniak, vice-président de la Russie Unie chargé des relations internationales. Les deux responsables ont eu des entretiens, qui ont porté sur le développement des relations bilatérales et les moyens de les intensifier dans les domaines d’intérêt commun.

-Tramway de Casablanca : 60 millions d’euros pour la construction de la 2ème ligne. Casablanca transport SA, société de développement local en charge de la mobilité à Casablanca et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont procédé à la signature d’un contrat de financement de 60 millions d’euros pour la construction de la deuxième ligne de tramway de Casablanca en présence de Roman Esclano, vice-président de la BEI et de Youssef Draiss, directeur général de Casablanca transport SA. Le projet porte sur la construction de la deuxième ligne de tramway de Casablanca entre Anoual et Ain Sebaa d’une longueur de 15 km, ainsi que l’extension de 2 km de la première vers Lissasfa.

*L’Economiste:

-Après trois baisses depuis 2014, Bank Al Maghrib pourrait relever le taux directeur à partir de 2018. C’est ce qu’anticipe BIM research, filiale de Fitch. Plusieurs scénarii dont la remontée des taux américains et la poussée de l’inflation, soutiendraient cette hypothèse. Les analyses locales ont toute une autre option : ni les prévisions de croissance, ni l’inflation ne justifient une remontée des taux, sauf en cas de mise en œuvre de la réforme du régime de change. La Banque centrale pourrait alors relever le taux mère pour contrer une éventuelle poussée inflationniste.

– « Une icône de l’innovation en Chine s’installe au Maroc ». C’est en ces termes que My Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique décrit l’implantation au Maroc du géant chinois BYD, l’un des leaders mondiaux du transport électrique, qui vient de lancer son écosystème de l’électrocomobilité. Une convention a d’ailleurs été signée samedi dernier devant le Souverain. « Ce qui dénote l’engagement au plus haut niveau de l’Etat dans ce projet qui démarre tout de suite », fait valoir Elalamy.

*L’Opinion:

-Le Conseil d’administration du Groupe Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 265 millions de dollars USD pour financer la première phase du projet de complexe solaire NOOR Midelt. Le projet de complexe solaire NOOR Midelt, qui permettra d’installer une capacité totale pouvant dépasser 800 MW, contribuera à la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie énergétique nationale 2010-2030, dont l’objectif est de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national à 42% à l’horizon 2020 puis à 52% en 2030.

– Les structures de gouvernance de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2005, constituent un modèle de bonnes pratiques qui a joué un rôle essentiel dans la réussite de ses programmes et l’accomplissement de ses objectifs, souligne un rapport d’évaluation du programme d’appui de l’Union européenne (UE) à la 2ème phase de cette initiative, présenté vendredi à Rabat. L’évaluation de ce programme d’appui, dont les grandes lignes ont été déclinées lors d’une cérémonie présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, met l’accent sur la triple pertinence de l’INDH en ce qui concerne les objectifs qui sont parfaitement adaptés aux besoins et priorités nationales, les critères de sélection des projets à fort impact et le ciblage au niveau de tout le territoire national.

*Al Akhbar:

– Les groupes parlementaires réclament un audit du budget de la Chambre des conseillers. Le président de la Chambre Hakim Benchemmach s’oppose depuis deux années à la formation de « la commission 13 », prévue par le règlement intérieur, qui doit se charger de l’audit du budget de la Chambre. Cette affaire a été soulevée jeudi lors de la réunion de la commission des finances, qui a été consacrée à la discussion du budget de la Chambre des conseillers dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018.

*Rissalat Al Oumma:

– Aziz Akhannouch, président du RNI, a affirmé que ses propos tenus sur les secteurs de la santé et de l’éducation au cours des rencontres du parti ne signifient en aucun cas la volonté du parti de diriger ces deux départements, niant toute tentative de blocage. Akhannouch, qui s’exprimait lors d’un congrès régional de Rabat-Salé-Kénitra, a expliqué que son parti soulève les problèmes de ces deux secteurs car ils sont inscrits en priorité dans le projet de société que défend le RNI.

*Akhbar Alyaoum:

– L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de publier son rapport annuel de 2016. Le bilan fait état de 1.444 anomalies, dont l’exploitation a permis de ressortir 12 cas pour des analyses plus approfondies. Quatre dossiers ont été transmis aux enquêtes pour investigation, dont trois ont été ouvertes en 2016, indique le rapport.

*Bayane Alyaoum:

– Lors de la discussion du projet de loi de finances pour 2018 à la Chambre des conseillers, Abdellatif Ouamro a présenté l’avis du groupement de l’action progressiste sur les orientations générale des politiques publiques. Le groupement veut soutenir et améliorer les politiques publiques, à vacation sociales en particulier, afin d’élaborer une nouvelle approche et lancer un développement global.

*Al Ittihad Al ichtiraki:

– Le Président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, a représenté SM le Roi Mohammed VI aux festivités organisées samedi à Dodoma, la capitale de Tanzanie, à l’occasion du 56-ème anniversaire de l’indépendance de la République Unie de Tanzanie. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le chef de l’Etat tanzanien, John Pombe Joseph Magufuli, a tenu à saluer la décision du Souverain de soutenir le sport dans son pays à travers la construction du nouveau stade de Dodoma et a annoncé à l’assistance la présence à la cérémonie de l’émissaire de Sa Majesté le Roi.

*Al Alam:

– 5è Rencontre internationale de l’Université ouverte de Dakhla : Les participants ont souligné que le modèle de développement des provinces du sud est d’avant-garde, visant à appuyer le partenariat élargi entre le Maroc et les pays de l’Afrique subsaharienne.

*Assabah:

– Aziz Akhannouch : On va diriger le gouvernement prochain. Le président du RNI a affirmé que son parti, grâce à sa persévérance, va remporter les prochaines élections législatives prévues en 2021, et par conséquent former une majorité et diriger une coalition qui serait en mesure de répondre aux attentes du peuple marocain dans toutes les régions du Maroc.

*Al Ahdath Al Maghribia:

– Le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a appelé tous les directeurs d’académies régionales de l’éducation et de la formation à prendre toutes les mesures qui s’imposent à l’encontre de tous les occupants de logements de fonction. Le ministère a souligné la nécessité d’appliquer les dispositions de la note n° 67 du 23 juin 2004, qui prévoit d’évacuer ces logements.

*Al Massae:

– Des étudiants titulaires de Master dans la faculté de droits de Tanger se sont dits mécontents des nouvelles mesures prises par le conseil de l’Université Abdelmalek Saadi, qui risqueraient selon eux de priver des centaines d’étudiants de poursuivre leurs parcours académiques dans les filières de Droit et d’Economie. Les représentants de ces étudiants ont menacé de s’engager dans des moyens d’action au cas où l’université ne reviendrait pas sur ses décisions, qu’ils ont qualifiées de « restrictives ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.