Suite à la demande présentée par Rkia Ramid, parlementaire et avocate, et sœur du ministre de la justice, le tribunal de première instance de Kenitra a décidé de poursuivre le fils du vice-président de la municipalité de la ville, accusé de deal de cocaïne, en état de liberté provisoire, contre une caution de vingt milles Dirhams.

Selon Alakhbar, un ballet de contacts et de communications a eu lieu pour sortir le « fils à papa » de ce bourbier, en signalant que la délégation de la sœur du ministre de la justice, Rkia Ramid, n’est pas fortuite, et vise à cerner cette affaire qui préoccupe l’opinion publique.

Le quotidien a ajouté que la poursuite du fils du dirigeant PJDiste en état de liberté provisoire a créé une large polémique au milieu de la population. Certaines sources ont même estimé que cette affaire sent les pressions et l’influence, vu ses répercussions sur la popularité de l’affairiste  et dirigeant considéré bras droit de Aziz Rabbah, dans ses relations avec le milieu des affaires à Kenitra.

Le journal a enfin souligné que cette affaire avait explosé le mardi dernier, suite à l’arrestation de deux jeunes en possession de quelques grammes de cocaïne. Les appréhendés avaient déclaré, alors, que le fils du vice-président de Rabbah était leur principal fournisseur. Suite à quoi, il a été arrêté et conduit, menotté, au commissariat de police.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.