En bref, une histoire de « retournement de veste ». Le ministre des Relations avec le Parlement, Mustapha El Khalfi s’est retrouvé dans une situation embarrassante face au chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, après son soutien affiché au secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane.

Alors que tous les ministres barbus avaient exprimé leur refus à l’amendement des statuts devant autoriser Benkirane à briguer un troisième mandat à la tête du Pjd, seul El  Khalfi aurait emprunté le chemin contraire en prenant la défense de son ancien patron.

Le ministre des Relations avec le Parlement croyait vraisemblablement que le conseil national du Pjd, lors de sa réunion extraordinaire du week-end à Salé, allait entériner ces changements de statuts, selon le quotidien Akhbar Alyaoum.

Erreur d’appréciation ou mauvais calculs surtout que trois ministres PJD ont gardé le silence durant cette réunion, à savoir Khalid Samadi, Jamila Msali et Najib Boulif.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.