Des associations féministes et des activistes au sein de certains partis et syndicats, soutenus par des leaders de partis politiques, se préparent à une bataille politique contre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. En effet, toutes les tranches d’âge du « sexe doux » ont été mobilisées pour participer à la marche du dimanche prochain à Rabat, qui coïncide avec le huit mars.

Selon Assabah, les femmes des partis de l’opposition ont coordonné avec des activistes au sein d’organisations de droit et de la société civile pour signer des pétitions qui accusent Benkirane d’atteinte aux droits de la femme, et lui promettre une grande marche, relevant le défi qu’il avait annoncé à l’occasion de la séance mensuelle des questions orales.

Le quotidien a signalé que Lachgar a incité les femmes des partis de l’opposition à participer à la marche du huit mars, pour dénoncer les déclarations de Benkirane contre les femmes.

Pour sa part, Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a rassemblé les femmes en colère au siège du parti à Rabat pour mettre au point les dernières retouches mobilisatrices, aux fins de défendre les droits des femmes, dans le cadre de la coalition pour l’égalité et la démocratie.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.