Le Directeur général de la Sûreté nationale a reçu, vendredi au siège de la DGSN, son homologue français Jean-Marc Falcone, accompagné du Directeur de la coopération internationale, Emile Perez.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des relations entre les services de police marocains et français et témoigne de la ferme volonté des deux pays de raviver l’entraide en matière de sécurité, à travers l’étude des nouveaux instruments d’une coopération bilatérale fructueuse, indique un communiqué de la DGSN.

Les deux parties saisiront cette occasion pour arrêter d’un commun accord les priorités en matière de coopération opérationnelle, portant à la fois sur des échanges d’expertises dans différents domaines, tels que la lutte contre le trafic des stupéfiants, le terrorisme et la criminalité liée aux nouvelles technologies, ainsi que sur l’échange d’information et de rapports d’analyses stratégiques à même de contrecarrer la criminalité sous toutes ses formes, ajoute la même source.

Cette rencontre permettra également de consolider la coopération technique entre les deux pays, matérialisée par des formations prônant le renforcement des capacités opérationnelles des forces de l’ordre, ainsi que le perfectionnement des capacités d’expertise technique et scientifique dans le domaine des sciences forensiques, précise le communiqué.

Lors de cette visite, la partie marocaine était représentée par le Directeur général de la Sûreté nationale, assisté des Directeurs de la Police judiciaire, des Renseignements généraux et des Ressources humaines.

La délégation française était, quant à elle, composée du Directeur général de la Police nationale, accompagné du Directeur de la coopération internationale, de l’Attaché de sécurité Intérieure et l’Attaché de sécurité intérieure adjoint à l’ambassade de France à Rabat, conclut le communiqué.

Article19.ma/Map

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.