Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné lundi un sexagénaire à deux ans de prison, dont un an avec sursis, pour une affaire d’escroquerie aux allocations d’anciens combattants marocains.

Le commerçant bordelais est soupçonné d’avoir fourni des attestations de résidence fictives à 42 ressortissants marocains pour qu’ils puissent percevoir l’allocation de solidarité aux personnes âgées, versées aux anciens combattants d’Afrique du Nord.  Cela leur permettait de percevoir une allocation comprise entre 750 et 1000 euros par mois.

Le mise en cause a été reconnu coupable d’avoir détourné une partie des allocations touchées par une quarantaine de marocains, en prélevant à chaque fois 250 euros.

Le stratagème aurait duré 4 ans et le préjudice est estimé à un million d’euros, selon le site «francebleu.fr».

L’avocat de l’accusé a regretté que son client « soit le seul à être condamné dans ce dossier, car les anciens combattants marocains profitaient eux aussi du stratagème pour toucher indûment cette allocation, à laquelle sinon, ils n’auraient pas eu droit, car domiciliés à l’étranger ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.